Textile : en attendant la relance…

Après avoir quitté la centrale patronale l’UTICA, la Fédération nationale du textile et de l’habillement a pris son envol solitaire et tient son premier Conseil régional à Monastir, hier, 9 juillet.

Lors du Conseil régional, les membres du Conseil on été élus. Ainsi le choix de Monastir pour tenir le premier Conseil régional de la Fédération ne doit rien au hasard, étant donné le potentiel du gouvernorat dans ce secteur.  Par ailleurs, les autres gouvernorats auront successivement leur Conseil régionaux. Trente membres ont déposé leurs candidatures pour les élections du Conseil régional et à la fin sept uniquement ont été élu.

Sur un autre volet, Rachid Zarad, membre de la commission nationale provisoire de la Fédération, a indiqué lors de sa présence aux élections que le secteur du textile reste prometteur malgré les difficultés et les contraintes  auxquelles il fait face, à savoir plus d’intérêt de la part de l’Etat.

D’après les estimations  de la Fédération,  le secteur du textile est capable de créer 40 mille emplois, pendant trois ans, si le secteur franchit le marché américain et 15 mille emplois s’il se lance dans le marché algérien.

Malgré les mesures exceptionnelles prises par le gouvernement au profit du secteur du textile, force est de constater l’absence d’indicateurs positifs qui pourraient amener à dire que le secteur connaît une période de relance.

Pour rappel, la Fédération a quitté l’UTICA suite à la signature de l’accord qui porte sur les augmentations salariales de 6%. La Fédération a considéré que le secteur du textile est incapable de supporter de telles augmentations.

Le secteur souffre particulièrement de la multiplication des charges depuis 5 ans, sa masse salariale représente entre 70 à 75% de ses coûts de production.

Avec 1788 entreprises implantées en Tunisie, dont 90% totalement exportatrices, ce secteur est le 2ème exportateur après les industries mécaniques et électriques, représentant plus de 20% du total des exportations tunisiennes et générant 2 258 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’export en 2015, soit en baisse de près de 7,5%.

[raside number=”3″ tag=”textile”]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here