Habit traditionnel et musique tunisienne forment un beau couple

Habit traditionnel et musique tunisienne formeront un beau couple pour agrémenter la cinquième soirée de la 35ème édition du Festival de la Médina. Le Théâtre municipal de Tunis accueillera cette soirée un spectacle intitulé « Tunisiennes régénératrices du patrimoine » en soutien à l’habit traditionnel en partenariat avec le Conseil international des femmes entrepreneures.     

Pour Rachida Jebnoun, la présidente du Conseil international des femmes entrepreneures (CIFE Tunisie) l’événement est à la fois un défilé de mode accompagné de deux troupes musicales féminines  (celle de la Rachidia et celle de Lamia Ktata) et un appel à soutenir la Tunisie.

A travers l’habit traditionnel « fouta w blousa » (tenue de grand-mère composée d’un bas et d’un haut court) cet appel  sera lancé. «  C’est pour dire qu’à travers nos différences,  nous restons une seule couleur qui est la couleur de la Tunisie », dit-elle avec enthousiasme.

Pourquoi un tel  choix ?  Mme Jebnoun explique que cet habit traditionnel qui n’existait qu’à Tunis au début s’est imposé petit à petit dans les autres villes (Sfax, Kairouan, Monastir, Sousse, Mahdia, Nabeul et autres), surtout durant les occasions de fêtes.

Les habits traditionnels sont une question identitaire. «  C’est l’identité de la Tunisie qu’on ne doit pas perdre  et qu’on est en train de relancer à chaque occasion, surtout que d’autres genres d’habit sont entrés en usage alors qu’ils ne font pas partie de nos traditions, tel le voile intégral », conclut-elle. Notons que sept stylistes-modélistes et cinq chanteurs participeront à l’événement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here