Déficit commercial de 3878,9MDT au premier trimestre 2017

Au terme du premier trimestre 2017, le taux de couverture des importations par les exportations a perdu 8 points pour se situer à  66% contre 74% durant la même période de l’année précédente.  D’où, le déficit de la balance commerciale a atteint 3878,9 millions de dinars, selon les données gouvernementales.

L’aggravation du déficit commercial est due essentiellement à la hausse de 50% des importations des produits énergétiques, de 31% des produits agricoles et alimentaires et de 30% des matières premières et semi-industrialisés.

Au total, la valeur des importations a enregistré 11411,5  millions de dinars, soit un accroissement de 20,3%, contre des exportations de 7532,6 millions de dinars (+7,4 %).

Ainsi, les importations des produits de consommation ont été de l’ordre de 1864,5 millions de dinars, représentant 14,1% du total des importations et 16,7% du déficit commercial.

Quant aux importations des produits industriels de consommation, elles ont augmenté de 10,6% pour atteindre 1581 millions de dinars, dont 231,7  millions de dinars des véhicules du tourisme, 81 millions de dinars des matériaux électriques, 72,8 millions de dinars de parfums, 52 millions de dinars d’habillement  prêt-à-porter et 20,8 millions de dinars de chaussures.

Pour les importations des médicaments, elles se taillent la part de lion des importations de produits industriels, enregistrant 264 millions de dinars durant le premier trimestre 2017, soit en hausse de 26 millions de dinars en comparaison  de la même période de l’année écoulée.

Les mêmes données ont démontré que les importations des produits de consommation alimentaire ont affiché une hausse, soit 16 millions de dinars pour les fruits, 13 millions de dinars pour les légumes, 20 millions de dinars pour les huiles végétales, 23 millions de dinars pour les produits de la pêche, 88 millions de dinars pour les préparations alimentaires et 10,8 millions de dinars de conserves de poissons.

A noter que l’aggravation du déficit de la balance commerciale a été imputée également à la dépréciation du dinar tunisien durant le premier trimestre de cette année, soit une perte de 10,6% de sa valeur par rapport aux autres devises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here