La BCT augmente le taux directeur et le taux minimum de rémunération de l’épargne

BCT

Pour faire face aux pressions inflationnistes, encourager l’épargne et renforcer la liquidité bancaire, le Conseil d’administration de la BCT a décidé le 25 avril d’augmenter de 50 points le taux directeur de la Banque centrale pour atteindre 4,75% et l’augmentation de 50 points de base du taux  minimum de rémunération de l’épargne  pour l’augmenter à 4%.

Cette décision a été prise lors d’une réunion exceptionnelle du Conseil d’administration de la BCT tenue mardi à  la suite des perturbations sur le marché de change et la baisse brutale de la valeur du dinar tunisien enregistrée la semaine dernière.

La BCT a précisé que  malgré la réussite des négociations avec le FMI et l’amélioration des indicateurs économiques et financiers, l’on a constaté  des perturbations dans le marché des changes et une baisse de la valeur du dinar par rapport aux devises étrangères, notamment l’euro et le dollar américain.

Et d’ajouter que la politique des changes ne vise pas la dévaluation du dinar mais plutôt la régulation du taux de change pour maîtriser le glissement du déficit commercial et assurer les importations nécessaires ainsi que la préservation des réserves en devises du pays.

S’agissant des prix, le conseil d’administration de la BCT a observé une hausse des pressions inflationnistes, et ce, en comparaison des mois précédents. « Ces pressions continueront dans le long terme », lit-on dans un communiqué de la BCT.

En matière de liquidité bancaire, le conseil d’administration de la BCT a confirmé la poursuite d’une demande bancaire grandissante sur la liquidité contre une faiblesse de l’épargne nationale.

Au regard des pressions qu’a connues la semaine dernière le marché des changes, la BCT a affirmé son intention d’adopter  la flexibilité dans la politique de change et sa politique monétaire pour maîtriser le déficit courant.

La BCT a, par ailleurs, appelé à rationaliser le recours aux réserves en devises et à éviter la spéculation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here