Mehdi Ben Gharbia: « La préservation des emplois au Kef est nécessaire »

Des  mouvements de protestation  ont été enregistrés depuis  la semaine dernière contre la fermeture d’une câblerie au Kef. Une délégation de ministres s’est rendue sur place.

Mehdi Ben Gharbia, ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’Homme, a fait savoir qu’un accord a été convenu avec les responsables de l’entreprise qui s’engage à maintenir la société dans la région, mais aussi à régulariser la situation des 53 ouvriers. Par ailleurs, Majdouline Cherni, ministre de la Jeunesse et du Sport, a  fait savoir que la situation des sociétés  dans la région est difficile, mais ce n’est qu’avec le dialogue que nous pouvons construire. Tout comme elle a promis la préservation des emplois qui est nécessaire et vital dans la région.

Cela fait des mois que des protestations sociales s’étendent un peu partout dans l’ensemble du territoire tunisien. Notons une fois de plus de plus que le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a rappelé que pour  faire face aux revendications, il est important de dialoguer pour crever l’abcès. C’est en substance ce qu’il avait déclaré lors du discours du 14 janvier 2017 : “Depuis la prise de fonction du gouvernement d’union nationale, nous sommes ouverts au dialogue avec les citoyens. Et ce n’est qu’avec le dialogue, que nous pouvons surmonter les obstacles. Laissez moi vous dire : n’ayez pas peur des citoyens, bien au contraire soyez à  leur écoute”.

Que ce soit au Kef ou ailleurs, le problème du chômage des jeunes n’est pas récent.  Au quatrième trimestre 2016, le chômage dans la région a dépassé le taux national de 15.5%.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here