Comment améliorer la qualité et la productivité ? La JICA a la réponse…

D’une durée de quatre ans, de 2016 à 2019, la troisième phase du Projet de Coopération tuniso-japonaise pour l’amélioration de la qualité et de la productivité a été présentée aujourd’hui, 21 février à Gammarth. Retour sur un projet qui cible la compétitivité de l’entreprise.

Lancée par la JICA avec comme partenaires CETIME, CETTEX, CTC, UTICA, CONECT, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la troisième phase du projet sus-mentionné cible :  la formation de 24 maîtres formateurs de l’Unité de gestion du Programme national de promotion de la qualité ;  30 formateurs des centres partenaires sus-cités, 20 maîtres-assistants  des universités, assistance technique de 72 entreprises dans les secteurs électrique, mécanique, textile et de la chimie.

De même, dans le cadre du même programme, il est prévu d’organiser 8 séminaires pour les entreprises industrielles, quatre séminaires au profit des étudiants, trois sessions de formation au Japon au profit des maîtres formateurs.

Les résultats de la première phase du projet, qui s’est déroulée de 2016 à 2017,  montrent que le projet a bel et bien avancé dans la concrétisation de ses objectifs. 24 maîtres formateurs en sont issus pour pouvoir former des formateurs dans la 2ème phase à travers 2 formations théoriques (CRT) et une formation en ligne de simulation. De même, 18 entreprises ont été assistées pour la mise en place des outils d’amélioration de la qualité et de la productivité.

Le mois en cours a connu la sélection de 30 formateurs afin de recevoir la formation théorique ainsi qu’une formation pratique dans la deuxième phase de la part des homologues formée dans la première phase avec l’assistance des experts japonais.

Dans le même cadre, une mission à Singapour,  en Malaisie, a été organisée pour tirer les bonnes pratiques  afin de renforcer le système institutionnel et organisationnel pour l’amélioration de la productivité en Tunisie. Il est  à noter que la deuxième phase du projet se déroule de mai 2017 à décembre 2019.

Notons que la Tunisie a bénéficié d’autres programmes japonais similaires ( 2006-2008) , pendant lesquels 27 entreprises exerçant dans le secteur de l’électronique, de l’électricité et de l’agroalimentaire ont été soutenues. Le deuxième programme s’était déroulé de 2009 à 2013, pendant lequel 64 entreprises tunisiennes ont été soutenues, dans le secteur de la mécanique, électricité et l’emballage.

Dans ce cadre 21 consultants ont été formés à Tunis et au Japon et 10 manifestations traitant le thème de la productivité et de la qualité ont été tenues.

Lors du séminaire, le concept » Kaizen » a été présenté. Il s’agit d’un concept qui vise l’amélioration continue.

Lors de son intervention dans le débat, le ministre de l’Industrie, Zied Ladhari, a indiqué que le taux de croissance pour 2017 avoisinera les 2,5% et 3% par rapport à 1,7% pendant les dernières années. D’après lui 1300MDT ont été alloués pour améliorer la compétitivité des entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here