Petrofac : la crise est à son paroxysme

petrofac

Le directeur d’exploitation au sein de la division IES (Integrated Energy Services) de la société britannique Petrofac, Rob Jewkes, est attendu à Tunis, en date du 13 février, affirme le ministère des Energies, des Mines et des Energies renouvelables.

Le feuilleton Petrofac sur l’île de Kerkennah n’est pas près de connaître son épilogue. En effet, un nouvel arrêt forcé de la production vient annuler tous les efforts et initiatives précédents. Rappel des faits : après plusieurs mois d’arrêt de la production, les autorités publiques étaient parvenues à la signature d’un accord satisfaisant toutes les revendications des sit-inneurs. En vain.

D’où la visite de Rob Jewkes à Tunis  qui va s’entretenir avec la ministre en vue de mettre un terme à ces blocages sans fin qui durent depuis plusieurs mois. En effet,  l’activité de la compagnie est bloquée depuis janvier 2016 au point que le directeur général,  Imed Derouich, de guerre lasse,  aurait jeté l’éponge.

Parmi les points de l’accord sus-mentionné on peut citer :

-La création d’une société multidisciplinaire avec un capital de 2.5MD fourni par Petrofac  en vue de l’embauche des 266 sit-inneurs (après vérification de leur situation).

[raside number= »3″ tag= »Petrofac « ]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here