Taïeb Baccouche dénonce la campagne de dénigrement à son encontre

Taieb Baccouche

Élu depuis le 1er août 2016 au poste de secrétaire général de l’Union Maghreb Arabe (UMA), l’ancien ministre des Affaires étrangères, Taïeb Baccouche, se dit victime d’une campagne de dénigrement orchestré par certains médias. Il a publié récemment un communiqué balayant d’un revers de la main toutes les allégations le concernant.  

Il n’a pas manqué de démentir et de démonter une à une les allégations qui prétendent qu le Président de la République, Béji Caïd Essebsi, aurait choisi de  le remplacer. De même il a également démenti que le Roi du Maroc ait refusé de le recevoir en tant que secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe. Et qu’il n’avait pas besoin de demander à le rencontrer puisqu’il l’a croisé en maintes occasions lors de cérémonies auxquelles il avait été invité.

Sur une autre question concernant l’Algérie, Taïeb Baccouche a catégoriquement démenti  l’allégation avancée par ces mêmes médias qu’il aurait voté contre l’Algérie en 1986, tout en précisant qu’à cette époque, il occupait le poste de secrétaire général de l’UGTT. Il souligne: « Cela prouve une fois de plus la mauvaise foi de certains médias, qui ne vérifient pas les faits tel ce vote imaginaire dont je n’ai pas connaissance ».

A l’occasion du 28 ème sommet  des  États de l’Union africaine à Addis-Abeba, M Baccouche a fait savoir que   l’Union du Maghreb Arabe a dévié de sa trajectoire depuis sa création. Mais le bout du tunnel n’est pas loin car les obstacles sont surmontables.

Il conclut:  » Je suis convaincu que le rêve des futures générations de voir l’UMA devenir une réalité est réalisable. Il suffit d’y croire et d’oeuvrer tous ensemble à cette fin. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here