Les entreprises allemandes échangent avec Youssef Chahed

Les entreprises allemandes, membres de l’AHK Tunisie, se sont réunies le 14 janvier avec le Chef du Gouvernement Youssef Chahed pour un état des lieux franc et direct concernant différents thèmes relatifs aux relations économiques tuniso-allemandes.

Cette rencontre vise à intensifier le contact direct entre les plus hauts représentants politiques et les entreprises allemandes en Tunisie dans la situation actuelle. Un des objectifs communs de tous les acteurs est d’optimiser l’attractivité du site tunisien.

entreprises allemandesPlusieurs représentants d’ entreprises présentes ont abordé le besoin essentiel de fixer un cadre juridique approprié pour l’investissement dans les plus brefs délais, en évoquant notamment les décrets relatifs à la loi sur l’investissement et celle sur les avantages fiscaux qui tardent à paraître.

Dans ce contexte, ils ont exprimé leur souci quant à la contribution conjoncturelle exceptionnelle, adoptée dans le cadre de la loi de finances 2017, qui n’encourage pas l’investissement. La taxe est en effet appliquée rétroactivement et va à l’encontre des règles de la loi sur l’investissement.

«Les entreprises en Tunisie ont besoin de visibilité et de sécurité juridique», a déclaré Raouf Ben Debba, président de l’AHK Tunisie, « c’est est une condition fondamentale pour promouvoir l’esprit d’entreprise dans le pays. » Dr Martin Henkelmann, directeur général de l’AHK Tunisie, a souligné que le succès de la Conférence  Tunisia 2020 témoigne du soutien international dont jouit la Tunisie. Il serait primordial, selon Dr Henkelmann, de continuer sur cette lancée, notamment avec la réalisation rapide de grands projets.

Youssef Chahed a profité de l’occasion pour appeler les entreprises allemandes en Tunisie, qui emploient dans leur ensemble environ 55 000 personnes, à la compréhension et la confiance. Selon M. Chahed, les acquis démocratiques devraient aller de pair avec le développement économique. Le gouvernement planche inlassablement sur les réformes économiques à mettre en oeuvre dont le pays a besoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here