2017 : une nouvelle année sous le signe des mouvements sociaux ?

 L’année 2017  vient à peine de commencer que les revendications commencent à affluer de partout.

Le groupement de la coordination des ouvriers de chantier (hadhayer) a appelé aujourd’hui, 2 janvier, à une grève générale de tous les ouvriers exerçant sous cette forme  d’emploi précaire.  Cette action de protestation est prévue pour  le 3 janvier. Il est prévu que les ouvriers se rassemblent devant les unions régionales de l’UGTT avant de se diriger vers les sièges de gouvernorats.

Les ouvriers revendiquent la régularisation de leur situation et la suppression de toute forme d’emploi précaire.  En 2016, le nombre de ces ouvriers était de 125 mille.

Sur un autre volet, la coordination des mouvements sociaux prévoit pour le 3 janvier une série de mouvements de protestation. Les sit-inneurs dans chaque gouvernorat vont choisir les modalités de leurs actions pour rappeler au gouvernement leurs causes.  Par ailleurs, il est à rappeler que le mois de janvier 2017 verra le déroulement de plusieurs procès à l’encontre des manifestants impliqués dans des actes de sabotage.

Du côté de l’UGET, on note  la reprise de la grève de la faim des anciens étudiants  fichés par le ministère de l’Intérieur qui revendiquent leur réhabilitation. L’année 2016 a été marquée par plusieurs mouvements sociaux et toutes sortes de revendications ( emploi, accès au soin, accès à l’eau etc). Le Forum tunisien des droits économiques et sociaux a estimé que le nombre des revendications sociaux est de l’ordre de 8661 mouvements sociaux de janvier à novembre 2016 ( voir les détails ci-après).

mouvement sociaux
source FTDES

Il semble que Janvier est le mois de tous les mouvements sociaux : émeutes du pain ( janvier 1984),  Jeudi noir ( janvier 1978), insurrection du bassin minier ( janvier 2008) et la révolution tunisienne ( janvier 2011) . Que nous réserve 2017 ? Croisons les doigts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here