J.Ben Mbarek : le retour des terroristes est une mine d’informations

Le retour des terroristes fait l’objet d’une forte inquiétude auprès de l’opinion publique. Jawher Ben Mbarek, coordinateur général du réseau Destourna, nous livre son point de vue, notamment après la déclaration du Chef du gouvernement Youssef Chahed qui s’est montré ferme à ce sujet : “Non au retour des terroristes”.

Sur cette question, M.Ben Mbarek  a déclaré: « Je pense que sur le fond, le Chef du gouvernement a raison, notamment celle de rassurer les Tunisiens. Ce qui est logique. Mais il y a une contradiction à propos du  non retour des terroristes. Cela veut dire quoi, sont-ils des étrangers qui vont envahir la Tunisie ? Il s’agit de jeunes Tunisiens, produits de la société tunisienne, de l’école tunisienne, de la famille tunisienne, et qui sont en train de commettre des crimes abominables un peu partout dans le monde. C’est jeunes là ont tué des innocents. C’est une image déplorable que nous renvoyons au monde », a-t-il souligné.

Citant l’exemple d’Anis Amri, M. Ben Mbarek estime que ces individus ont causé du tort non seulement à l’image de la  Tunisie, à  son économie et surtout à son tourisme, en précisant: “ Ils sont autant dangereux à l’étranger que chez nous”.

Sur le plan juridique, “La Constitution tunisienne est claire, comme le stipule  l’article 25, à savoir « il est interdit de déchoir de sa nationalité tunisienne tout citoyen, ou de l’exiler ou de l’extrader ou de l’empêcher de retourner à son pays ».

Selon M. Ben Mbarek, il n’y aura pas un retour massif des terroristes pour la simple raison que Daech a été vaincu à Alep et devra faire appel aux cellules dormantes de le rejoindre dans les zones de conflits que ce soit en Syrie, ou en Irak. Mais réellement la guerre contre Daech n’a pas encore commencé, et pour éradiquer Daech en Irak,  par exemple, cela va prendre des années ». 

« Pour les terroristes qui seraient de retour, personnellement je trouve que c’est une mine d’informations car nous pourrons savoir comment ils ont été recrutés et qui les finance sachant que le danger vient de ce qu’on ne connaît pas. Il est important de les avoir sous contrôle », conclut-il.

En  somme, la polémique sur le retour des terroristes est loin d’être finie.

[raside number= »3″ tag= »retour des terroristes »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here