Skander Sellami : des doutes sur le climat des affaires en 2017

investissement

Skander Sellami, conseiller fiscal et président du Groupement professionnel des conseillers fiscaux relevant de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT), dresse le bilan de l’année 2016 au niveau fiscal et financier. Décryptage.

Pour lui l’année 2016 a été  marquée par les débats autour de la Loi de Finances pour 2017.  Selon lui, les mêmes politiques et notamment fiscales sont reconduites de gouvernement en gouvernement.

En outre, il y a une absence flagrante d’une étude sérieuse d’impact social qui aurait dû précéder l’adoption de la LF 2017, car en l’état la nouvelle loi de finances ne va pas encourager l’investissement.

En ce qui concerne les perspectives pour 2017, Skander Sellami considère que l’impact sera négatif sur la consommation vu que la législation fiscale va entraîner l’augmentation des prix des biens et services due à l’augmentation de la TVA. Cet impact va saboter aussi bien l’investissement que la croissance économique.

Il ajoute : « A mon avis, l’investissement ne connaîtra pas une amélioration en 2017 en dehors des grands projets  », dit-il. Et de rappeler qu’à la veille de 2017 et la loi sur les incitations fiscales, qui devraient favoriser l’investissement notamment étranger, n’est toujours pas votée.  A la lumière de toutes ces données,  le climat des affaires ne sera pas favorable pour les jeunes entrepreneurs en 2017, conclut-il.

[raside number= »3″ tag= »investissement »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here