Nidaa Tounes : L’interminable crise se poursuit

De nombreux dirigeants politiques du parti Nidaa Tounes plaident pour la tenue d’un congrès électoral, prévu pour 2017, ce qui a été annoncé aujourd’hui lors de la conférence de presse de ce matin, organisée par le comité de salut.

Boujemaâ Remili, dirigeant à Nidaa Tounes, a fait savoir que le comité de salut  (la direction collégiale)  est désormais le comité directeur du parti légitime pour gérer les affaires de Nidaa Tounes jusqu’à ce que le congrès ait lieu.

Pour une sortie de crise, il a déclaré: « Nous avons fait toutes les tentatives possibles et imaginables pour arriver à un consensus qui sauvegarde l’unité du parti, mais la réponse a été plus que négative voire provocatrice. Or devant le niet de l’autre camp, on ne va pas non plus croiser les bras.  Car avec la mise en place de notre commission de direction collégiale, notre objectif  est d’organiser le congrès démocratique qu’on a promis. Il s’agit d’une décision selon laquelle nous voulons mettre fin au blocage« .

De son côté, Ridha Belhaj, un des dirigeants, est convaincu qu’il est  difficile aujourd’hui de recréer un Nidaa Tounes qui fasse l’équilibre lors des municipales.

Il ajoute  également : « Si nous redoublons  d’efforts  pour construire  un bloc modéré démocratique, moderniste et progressiste, cela nous permettra d’établir un équilibre dans le paysage politique« .

Il précise dans ce contexte: « Nous essayons d’en débattre avec les différents partis comme l’UPL et Machrou3 Tounes, pour construire ensemble  un front uni puisque sur le plan juridique et structurel, c’est faisable ».

Sur un autre volet, les décisions disciplinaires portées à leur encontre, il a exprimé pour sa part, ce sont « des décisions illégitimes« , tout en précisant:  » Il n’y a aucun document qui affiche des sanctions disciplinaires. Or ce que fait le directeur exécutif  est aberrant. Il est en train de prendre des décisions hâtives, qui ne feront que tirer le parti vers le bas« .

Notons que le 18 décembre, un meeting sera organisé avec la plus grande participation des femmes et des jeunes.

Cela dit, les déclarations d’intention que ce soit du comité exécutif ou celui du comité de salut se heurtent à la réalité une fois de plus :  la crise au sein de Nidaa Tounes a encore de beaux jours devant elle. Puisque l’espoir meurt en dernier, attendons voir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here