Médecins : menaces sérieuses de grève générale

médecins

Les médecins envisagent de recourir à la grève générale. En effet,  le collectif ordino-syndical a menacé de recourir à la grève générale  si l’Assemblée des représentants du peuple n’adopte pas l’amendement de l’article 31 du projet de Loi de Finances 2017, dans un communiqué rendu public aujourd’hui et dont leconomistemaghrebin.com a  reçu une copie.  

Le collectif est composé du Conseil national de l’Ordre des médecins  ( CNOM ), du Conseil national de l’Ordre des médecins dentistes  ( CNOMD ), du Syndicat tunisien des médecins de libre pratique ( STML ), du syndicat de l’Union des médecins spécialistes libéraux ( UMSL ) et du Syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique ( STMDLP ).

En effet, le collectif a présenté une proposition d’amendement pour l’article 31 du projet de Loi de Finances. L’article en question oblige les médecins de libre pratique à recourir à des factures numérotées et de mentionner le matricule fiscal sur les ordonnances.

Le porte-parole du collectif Nabil Ben Zineb avait expliqué les raisons pour lesquelles le corps médical y est catégoriquement opposé, et ce, dans différentes déclarations médiatiques.  Par ailleurs, la date de la grève sera fixée ultérieurement, lors d’une assemblée générale extraordinaire.

Le communiqué a été précédé par une conférence de presse tenue à la Maison du médecin où les membre du collectif ont communiqué sur les raison du refus de l’article 31 du projet de Loi de Finances 2017 qui fait d’ailleurs l’objet de plusieurs critiques de la part des avocats, médecins, pharmaciens, experts-comptables, professionnels de l’artisanat et autres secteurs.

Il est attendu que les tractations entre les différents corps de métiers et l’Assemblée des représentants du peuple se poursuivent dans les prochains jours.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here