L’utilisation rationalisée des voitures administratives s’impose

voitures administratives

Le ministre de la Fonction publique et de la Gouvernance, Abid Briki, a fait savoir lors de sa présence sur le plateau Attasia tv, dans la soirée du 5 décembre, l’intention de son ministère de mettre fin à l’utilisation des voitures administratives.

Ainsi, à en croire M. Briki, le ministère est en train d’étudier  la possibilité  de permettre aux fonctionnaires qui détiennent des voitures de fonction ou de service de les acquérir.

Les chiffres relatifs au parc automobile de l’administration tunisienne indiquent que les dépenses pour son entretien sont démesurées. Une étude menée par l’Association tunisienne de lutte contre la corruption avance le chiffre de 760 MDT pour le coût annuel de la réparation des voitures de service et de celles administratives.

Toujours selon la même étude, le nombre de voitures administratives a connu, de 2012 à 2015, une hausse de 11 mille voitures pour atteindre 84 mille voitures. Soit une voiture pour 8 fonctionnaires. La même étude avance que 64% de la subvention en hydrocarbures vont aux voitures administratives et de service.

Il est à rappeler que des actions citoyennes sur les réseaux sociaux ont révélé l’utilisation abusive des voitures administratives en dehors du cadre du travail. Des internautes et des activistes de la société civile ont pris soin de filmer et prendre en photo les voitures en infraction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here