Que se passe-t-il dans Machrou3 Tounes ?

Machrou3 Tounes

Les attaques et les contre-attaques continuent au sein du mouvement Machrou3 Tounes qui doit faire face à une crise interne. Après l’éjection de Walid Jalled, voilà c’est au tour de Mondher Bel Hadj Ali, le prochain visé. Dans une déclaration aux médias, Mondher Bel Hadj Ali, un des dirigeants du mouvement Machrou3 Tounes, exprime sa surprise d’avoir été exclu du parti par le secrétaire général, Mohsen Marzouk.

Comme il a également souligné que les agissements du secrétaire général reflètent  des méthodes de « Staline » à l’intérieur du parti, en poursuivant: “ Je crains qu’avec ce genre de pratique “Mohsen limoge Marzouk”, a déclaré Mondher Bel Hadj Ali.

Par ailleurs, à moins de 24 heures, Mustapha Ben Ahmed, député du mouvement Machrou3 Tounes ( bloc el Horra) a déclaré sur son post Facebook,  que l’expulsion de deux dirigeants du parti confirme une fois de plus “ que le secrétaire général du parti et le cercle restreint autour de lui prétendent faire la pluie et le beau temps au sein du parti comme si c’était leur propriété privée.”.

Il poursuit: “J’ai la ferme intention de m’opposer à cette  politique d’exclusion, peu importe le prix à payer”.

Joint par téléphone, Mustapha Ben Ahmed nous a déclaré : “Ce limogeage des deux députés intervient au mauvais moment. Leur faute : ils se sont permis de critiquer une certaine déviation qu’ils ont perçue chez  le secrétaire général du mouvement Machrou3 Tounes, ce qui a déplu à ce dernier. J’ajouterais qu’il ne faut pas répéter les mêmes erreurs. Je suis pour une direction collégiale, le partage des tâches. Cela dit, il est vrai qu’il y a un manque de dialogue politique. Donc, il va falloir oeuvrer au changement, notamment à la révision du règlement intérieur”.

Entre ceux qui veulent faire passer  Mohsen Marzouk comme étant l’homme qui veut tout contrôler et ceux qui s’opposent à sa politique d’exclusion, la situation prend une mauvaise tournure. Cela dit, la politique de la chaise vide n’est pas une solution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here