Cohésion sociale : le rôle des assemblées sous la loupe

C’est au tour d’un colloque organisé les 26 et 27 septembre par le PNUD d’aborder la thématique: « Le Forum régional sur le rôle des assemblées en matière de cohésion sociale et de transformations politiques pacifiques dans les pays arabes ».

Le mot de l’ouverture a été prononcé par le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, qui a tenu à souligner que les périodes de transition restent les phases les plus fragiles dans l’histoire de pays qui ont connu des soulèvements. Il  ajoute : « Il est important aujourd’hui de dresser un bilan de cette phase qui constitue un facteur déterminant,  afin d’évaluer la période. »

Puis El Kebir Mdarhri Alaoui, Représentant Résident du PNUD par intérim, a ajouté pour sa part que l’intérêt  de cette perspective est d’assurer une transition apaisée et garantir les conditions favorables à la cohésion sociale. Autant de pistes de réflexion que le Programme des Nations unies pour le développement s’est engagé à analyser. En effet, le rôle des assemblées est la clé de la participation politique au cœur d’une transition et consolide le lien entre les citoyens, les institutions et les Etats.

Ce forum régional permettra de se poser ces questions et d’acquérir une meilleure compréhension des pays du Moyen-Orient, à l’issue des soulèvements. Les défis sont de taille, ont exprimé chacun des participants pour qui la démocratie inclusive représente aujourd’hui une priorité de la bonne gouvernance et la cohésion sociale.

Au cours des deux prochains jours, le forum régional cherchera comment analyser les facteurs déterminants de la cohésion sociale ainsi que les transitions politiques pacifiques,  en se basant sur  des expériences. C’est ce que les délégations parlementaires et les experts vont pouvoir déterminer.

Forum PNUD L'Economiste Maghrébin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here