Après la Côte d’Ivoire, la BH à la conquête du Tchad et de la Guinée

BHCI BH L'Economiste Maghrébin
Ahmed Rjiba L'Economiste Maghrébin
Ahmed Rjiba

Dans le cadre de la communication financière, tenue le 19 septembre, Ahmed Rjiba, Directeur Général de la Banque de l’Habitat (BH) est revenu sur les faits marquants de l’année 2016 et les perspectives sur la période 2016-2019, notamment son positionnement en Afrique.

En dépit de la persistance d’une conjoncture économique défavorable et d’une croissance en berne, la BH a poursuivi le développement de son activité. Elle  figure ainsi parmi les meilleures performances du secteur bancaire avec un accroissement du produit net bancaire (PNB) de 17,2%.

Elle se place également à la deuxième position du palmarès des banques cotées,  gagnant trois rangs, avec un résultat brut d’exploitation de 93,3 MDT, soit en hausse de 21,6%.

Ainsi, la dite banque a réalisé la meilleure performance boursière du secteur,  figurant à la deuxième place, avec une appréciation de 57,2% favorisée par un volume d’échanges de l’ordre de 7,81% du total volume.

Vu cette performance notable, la BH envisage la distribution de dividendes de l’ordre de 6% sur l’exercice 2016 et de 12% à partir de l’exercice 2017.

Toutefois, dans le cadre de l’assainissement social du plan de restructuration, M. Rjiba a annoncé le lancement d’un plan de départ volontaire de 365 salariés, dont 195 en 2016 et d’un programme de recrutement ciblé de 300 employés à réaliser sur trois années, répondant aux besoins de la Banque dans les différents métiers les plus pointus.

Ce volet assainissement social coûtera, selon ses dires, à la BH 108 millions de dinars, permettant de dégager un gain net de 78 MDT sur les trois prochaines années.

Il a, en outre, déclaré les départs à la retraite de 165 employés, et ce, durant la période 2016-2019.

Développement en Afrique

En mettant l’accent sur l’Afrique, Ahmed Rjiba a affirmé que la BH est présente sur ce continent depuis 2007 à travers ses deux représentations au Burkina Faso et au Congo Brazzaville.

Afin de renforcer son positionnement, la BH de Tunisie s’est positionnée acquéreuse de 349.700 actions, soit 51,6% du capital de la BH Côte d’Ivoire (BHCI), et ce, dans le cadre d’un programme de privatisation lancé par  l’Etat ivoirien. Le montant de cette opération est de 1,3 milliards de FCFA, soit l’équivalent d’environ 5,5 millions de dinars.

A cet égard, le DG a fait savoir que la BHCI, active en Côte d’Ivoire depuis 1993 avec neuf  agences et 60 mille clients, n’est pas actuellement dans une bonne situation. Elle a enregistré, courant cette année, un total actif estimé à 74, 539 milliards de FCFA et des fonds propres de un milliard de FCFA.

Suite à cette opération d’acquisition, la BH de Tunisie envisage d’augmenter dans les prochaines années sa part, dans le but de développer davantage la BHCI et de se développer sur le marché africain.

Il n’a pas manqué de souligner, dans ce sens, que la direction générale de la banque et les postes clés seront 100% tunisiens.

En ce qui concerne les autres pays ciblés, M. Rjiba a affirmé que des discussions sont en cours pour une acquisition ou une assistance technique au Tchad et à la  Guinée.

Au final, le responsable a  mentionné qu’à travers le développement de sa présence en Afrique, l’objectif de la BH de Tunisie est de profiter du potentiel du marché africain qui constitue un des principaux relais de croissance pour l’économie tunisienne, d’accompagner les investisseurs tunisiens dans leur développement en Afrique et d’offrir des opportunités de croissance pour les filiales du groupe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here