ARP – Myriam Boujbel : le prêt de la BAD sert à boucler les fins de mois

L’Assemblée des représentants du peuple  vient d’adopter un projet de loi relatif à un prêt de 268 millions d’euros de la Banque africaine du développement (BAD) pour le renforcement de la modernisation du secteur  bancaire. 103 députés ont voté favorablement à ce projet de loi.   

La députée Myriam Boujbel du bloc parlementaire Al-Horra a indiqué dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com que le motif du prêt est présenté aux députés comme un moyen de renforcement du secteur financier, « mais étant donné que je suis membre de la Commission des finances, je sais pertinemment qu’il ne s’agit pas de ce motif évoqué. C’est un prêt juste pour arrondir les fins de mois », avance-t-elle.

Dans la même perspective, la députée a indiqué que le sujet de la modernisation du secteur bancaire a déjà été traité et qu’un projet de loi relatif à un prêt de 1000 MD alloués à cette modernisation a été adopté il y a à peine une année. D’ailleurs, la députée a rappelé que son bloc parlementaire est signataire d’une initiative pour l’audit de la dette publique, étant donné que l’audit est un moyen de contrôle.

Dans la même perspective, elle a indiqué que son bloc parlementaire n’est pas contre l’endettement mais qu’il opte pour un endettement qui soit ciblé vers l’investissement et le développement au lieu d’un endettement à la consommation.

Il est à rappeler que la députée a interpellé la ministre des Finances présente à la plénière, afin qu’elle révèle toute la vérité sur les dépenses et les recrutements abusifs effectués par les gouvernements antérieurs : « Je pense qu’il n’existe aucune logique dans cette histoire et je n’ai aucune explication rationnelle », commente-t-elle concernant les dépenses et les recrutements abusifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here