Souhail Alouini : «Nous voulons des solutions urgentes aux questions essentielles»

Souhail Alouini L'Economiste Maghrébin

C’est dans une ambiance tendue que les partis politiques de l’opposition et de la coalition ont émis quelques réserves par rapport  à la composition du gouvernement d’union nationale, alors que d’autres ont soumis leur vote de confiance à condition. Tel est le cas de Machrou3 Tounes (Mouvement Le projet de la Tunisie).

« Il est clair que nous avons posé des conditions, nous n’allons pas donner un chèque en blanc », affirme Souhail Alouini, un des membres du parti Machrou3 Tounes.

Il explique : « Nous l’avons annoncé dès le départ, avant même que la composition ministérielle ne se fasse. Ce qui nous intéresse, ce sont les perspectives, le projet établi. Et puis, nous devons savoir si l’Accord de Carthage, que nous avons signé, sera appliqué. »

Et d’ajouter : « Quelles sont les mesures à adopter dans la lutte contre la corruption, le pouvoir d’achat des Tunisiens en baisse, les problèmes économiques, la dépréciation du dinar ? Comment le gouvernement compte-t-il résoudre le problème du phosphate ? Autant de questions essentielles pour lesquelles nous voulons des solutions urgentes. Mais tout dépend du discours adopté par le chef du gouvernement. »

Et de poursuivre : « Il est vrai que sur le plan sécuritaire, il y a tout de même une nette amélioration. Il ne faut pas qu’on recule. Mais les défis d’aujourd’hui sont de taille, particulièrement les problèmes économiques. Il faut contrecarrer la chute du dinar, relancer l’investissement dans un pays qui change de gouvernement tous les 6 mois, ce n’est pas évident. Il faut rétablir la confiance, redonner espoir aux Tunisiens. Je souhaite que ce gouvernement réussisse et qu’il retrouve une certaine sérénité pour restaurer le prestige de l’Etat. Nous accorderons le vote de confiance au gouvernement Chahed. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here