«Le Gouvernement Chahed s’apparente à un remaniement ministériel»

Walid Ben Salah - L'économiste Maghrébin

Revenant sur la composition du nouveau gouvernement d’union nationale, dans laquelle sept ministres du gouvernement Essid ont gardé leurs postes, l’expert-comptable Walid Ben Salah a affirmé à leconomistemaghrebin.com qu’il s’agit d’un gouvernement sans coloration et sans messages.

Par ailleurs, le gouvernement Chahed n’est ni politique au vrai sens du terme ni d’union nationale. Et qui n’a jamais été soutenu par quiconque. Egalement, il n’y a pas une dominance de deux ou trois partis qui vont gouverner.

Toutefois, à part quelques exceptions, ce gouvernement souffre, selon ses dires, de l’absence de projet et des compétences qui vont réaliser les objectifs escomptés. Surtout que le Pacte de Carthage est très vague et même maigre avec seulement des slogans et non pas des mécanismes et une vision claire.

M. Ben Salah a également fait savoir que les priorités majeures qui s’imposent aujourd’hui consistent dans la lutte contre le terrorisme et la contrebande qui handicapent, entre autres, la relance du pays. Face à cette situation, le Chef du gouvernement fusionne le ministère du Commerce avec celui de l’industrie, ce qui n’est que des prises de poids politiques.

Ainsi, parmi les priorités, figure la réforme fiscale. Il aurait donc fallu  créer un secrétariat d’Etat auprès du ministre des Finances, chargé de la Fiscalité, au lieu d’intégrer le secrétariat d’Etat chargé des Domaines de l’Etat.

Idem pour la bonne gouvernance et la réforme de l’administration qui s’affichent en tant qu’objectifs prioritaires, exigeant un bon choix des compétences contrairement à ce qui a été fait.

Notre interlocuteur a précisé, dans ce sens, qu’à l’exception de MM. Fadhel Abdelkefi et Ghazi Jribi, le choix des compétences et l’aptitude à mettre en place un projet ne figurent pas dans le gouvernement Chahed. Par conséquent, cette gouvernance ne permettra pas d’atteindre les objectifs de l’étape, notamment sur le plan économique et social.

En conclusion, Walid Ben Salah a déclaré qu’en attendant le programme de ce gouvernement qui doit être focalisé en premier lieu sur la mise en place de toutes les instances constitutionnelles pour garantir l’union nationale, cette composition est plutôt un remaniement ministériel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here