Plus de deux millions de Libyens vivent une crise humanitaire

Les Nations unies ont tiré la sonnette d’alarme, à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, concernant la situation chaotique de la Libye, en signalant que 2.4 millions de Libyens sont en attente d’aides humanitaires. Ils sont des milliers de Libyens et de réfugiés victimes d’une guerre et qui empire chaque jour. Dans une déclaration à la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Martin Kobler, le représentant spécial et chef a déclaré  : “Ils manquent de médicaments, de vaccins, et doivent composer avec des services hospitaliers précaires. Ils sont 300.000 enfants à avoir abandonné l’école et près de 350.000 Libyens déplacés.

Un pays en proie à l’ instabilité politique, sécuritaire ainsi que sanitaire. Dans sa rapport, M. Kobler a indiqué: “Les besoins humanitaires sont énormes et il est urgent de faire notre mieux pour donner de l’espoir aux Libyens”. Une situation alarmante, estime le diplomate. Depuis le renversement du régime de Mouammar Kadhafi, la Libye a plongé dans le chaos. Les combats des milices rivales continuent deplus belle pour le contrôle du pays, pendant que l’organisation terroriste Daech essaie de se positionner à Syrte (la ville natale de Mouammar Kadhafi).

Dans une déclaration au site italien, “Il Corriere della sera”, le chef du gouvernement d’union nationale libyen ­Fayez Sarraj annonce avoir repris le contrôle de plusieurs secteurs clés qui étaient sous le commandement des troupes de Daech. Une bataille menée depuis le mois de mai  dernier plus connue sous le nom de la bataille de Syrte.

Pour rappel, le 1 août, les Américains ont lancé leurs premières frappes aériennes contre les positions de Daech à Syrte, à la demande du gouvernement d’union nationale, d’après le Washington post : “Les forces spéciales américaines fournissent un appui direct sur le terrain pour la première fois à des combattants qui luttent contre l’État islamique en Libye. Les responsables américains et libyens mènent ensemble un assaut contre Daech, avec une coordination des frappes aériennes américaines ainsi que la fourniture de renseignements”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here