Les réactions des députés au discours de Habib Essid à l’ARP

arp - l'économiste maghrebin

Les réactions des députés au discours du Chef du gouvernement sont mitigées.

zied-lakhdar-l-economiste-maghrebin-1200x680Le député Zied Lakhdhar du Front populaire a déclaré que son parti savait que, dès sa formation, le gouvernement Essid allait échouer. «  De quel Etat de droit parle-t-on qu’on excerce des pressions sur un chef du gouvernement ? Ceux qui appellent à faire de Gafsa une zone militaire rêvent », dit-il.

Le député Mehdi Ben Gharbia a, pour sa part, déclaré que la faiblesse du gouvernement Essid est dû au manque de soutien politique. « Vous auriez dû démissionner après la signature du “document de Carthage” puisque le soutien politique vous a été retiré »,  s’est adressé M. Ben Gharbia au chef du gouvernement. Par contre, le député Salem Labiadh du bloc Mouvement du Peuple a critiqué les ministres qui ont signé  le document de Carthage qui, selon lui, pèchent par manque de solidarité gouvernementale.

amroussia6S’adressant au chef du gouvernement, Ammar Amroussia du bloc du Front populaire a déclaré que «  cinq de vos ministres  attendaient votre départ. Et d’ajouter que le remaniement de janvier dernier a sonné le glas du gouvernement Essid.

Adnene-hajjiDe son côté le député Adnene Hajji a déclaré que le gouvernement a échoué mais Habib Essid n’est pas le seul responsable. « Le gouvernement a  réussi le défi sécuritaire, mais pas le défi économique. Au lieu de se préoccuper du  développement de la ville de Gafsa, certains proposent de l transformer en zone militaire ! », a commenté M. Hajji.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here