La BCT examine l’impact des pressions sur les réserves en devises et le taux de change du dinar

BCT

Le Conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie (BCT) a examiné les répercussions éventuelles de la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne « Brexit » sur les perspectives de l’économie nationale, notamment en ce qui concerne les échanges commerciaux, les investissements et la coopération économique et financière bilatérale, et ce lors de sa réunion qui date du 27 juin 2016.

Cette première réunion, sous sa nouvelle composition, a été également focalisée sur les pressions exercées sur le secteur extérieur et leur impact sur les réserves en devises et le taux de change du dinar.

Selon la BCT, ces pressions sont principalement engendrées par le dérapage du déficit courant et le recul des recettes au titre des IDE et des opérations de financement extérieur.

Pour y faire face, des propositions de mesures urgentes à mettre en œuvre par la BCT ont été examinées.

Au final, le Conseil a décidé le maintien de son taux d’intérêt directeur inchangé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here