Report du procès de l’affaire Chokri Belaïd au 28 octobre

Le Tribunal de première instance de Tunis a décidé, dans la journée du vendredi 17 juin, le report du procès du dossier Chokri Belaïd au 28 octobre.

Parmi les accusés, deux ont été libérés en raison de leur no- implication dans l’affaire. Toutefois, ces deux derniers restent en état d’arrestation pour d’autres affaires.

Des témoignages ont révélé que les deux principaux terroristes ont été arrêtés puis libérés. Il s’agit d’un nouvel élément qui s’ajoute à l’enquête, révélé lors de la séance.

Ces deux derniers ont été arrêtés alors qu’ils étaient à bord d’un taxi au niveau de la Cité Ettadhamen, et ce fin 2013. Les deux individus ont été libérés suite à un ordre de hauts cadres sécuritaires.

Par ailleurs, une journée de colère a eu lieu hier, où un grand rassemblement a réuni le plus grand nombre des militants du Front populaire, devant le Tribunal de première instance de Tunis, mais aussi les organisations ainsi que les composantes de la société civile. Encore une fois,  le Front populaire a revendiqué, à travers ce rassemblement, la révélation de la vérité concernant l’assassinat de Chokri Belaïd et celui Mohamed Brahmi.

Pour rappel, lors d’une conférence organisée par le Front populaire, Nasser Laouini est revenu sur l’affaire de l’assassinat de Chokri Belaïd, en soulignant qu’ il faut reconstruire le puzzle parce que malheureusement l’enquête est très éparpillée, selon lui.

Il déclare: “ Cela dit, les vrais commanditaires sont encore libres. On a déposé des plaintes contre Lotfi Ben Jeddou et Ali Laârayedh, mais on n’a obtenu aucune réponse. Vous savez la juridiction tunisienne est encore incapable ou inapte à enquêter ou à poursuivre les hauts responsables politiques, soupçonnés d’être impliqués dans un crime”.

Cela fait plus de trois ans que les vrais commanditaires de l’assassinat de Chokri Belaïd  courent toujours.

Laisser un commentaire