Élections municipales : 64% se disent intéressés

« Les élections municipales en chiffres », tel est  le thème abordé dans la soirée d’hier par Sigma Conseil, lors de la  5ème édition des rencontres de Tunis, organisée par la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) et Sigma Conseil.

Quelle  perception ont les Tunisiens de leurs municipalités ? Et quelles sont leurs attentes? D’après un sondage effectué du 11 juin au 13 juin,  sur un échantillon de 1016 Tunisiens,  seuls  35% des Tunisiens estiment que les élections municipales sont  importantes, contrairement aux législatives ( 16%).

Cela dit, quel intérêt portent les Tunisiens aux prochaines élections municipales ? Ils sont 81%  à considérer qu’elles sont très importantes contre 7% des sondés qui estiment le contraire, soit “pas importantes”. Mais la question qui a été débattue était de savoir si les Tunisiens sont intéressés par les municipales. La réponse était mitigée, entre 64% qui se disent intéressés et 34% pas intéressés.

Comment réagissent les Tunisiens  au  fait que leur commune soit dirigée par une liste municipale ou soutenue par des partis politiques tels que  Nidaa Tounes et Ennahdha ?

Concernant Nidaa Tounes, 32%  sont indifférents, 8% contrariés et 1% carrément  hostiles. Quant au mouvement Ennahdha, 28% des sondés expriment de l’indifférence, 12% de la colère, et 4% de l’hostilité.

Mais pour les 38% restants, ils sont pour que leur commune soit dirigée et soutenue par une liste indépendante.

Pour qu’une liste municipale soit une réussite, les citoyens ont proposé à ce que les membres du conseil municipal  soit accessible,  à l’écoute des citoyens, compétents (99%). Leur gestion doit être transparente (97%) ; ils doivent être résidents de la commune qu’ils gèrent(87%), être indépendants (81%),  jeunes  (75%),  être expérimentés en politique, avoir un profil de leader (87% )

Quelles sont les attentes des Tunisiens par rapport au futur maire? Qu’il se dédie à la propreté et à la protection de l’environnement, l’infrastructure et les routes qui représentent des questions cruciales pour 64% des interrogés. Les doléances des sondés concernent également l’accès aux services publics, tels que l’éclairage ( 57% d’insatisfaits), les activités culturelles et de loisirs, la création d’espaces verts (48% des sondés très insatisfaits) et enfin le suivi et l’éradication de la construction anarchique Quant au permis de bâtir, 92% des répondants le considèrent important dont 84%  très important.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here