Où en sont les tronçons autoroutiers en cours de réalisation ?

autoroutes Tunisie

Mohamed Salah Arfaoui, ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, a été l’invité de L’Economiste Maghrébin (magazine – n° 686 disponible dans les kiosques). Voici des extraits de l’interview.

L’Economiste Maghrébin : Où en sont les tronçons autoroutiers en cours de réalisation ?

Mohamed Salah Arfaoui : Les travaux de réalisation de deux tronçons autorou­tiers d’une longueur totale de 210 km avancent bien. Le premier, Oued Zarga-Bousalem, d’une longueur de 55 km, progresse à un bon rythme. Il sera fin prêt durant la période estivale. Le second, Sfax-Gabès, d’une longueur de 155 km, sera également opérationnel au plus tard à la fin de la période estivale. Notre objectif est d’atteindre, d’ici la fin du Plan de développement quinquennal (2016-2020), un réseau autoroutier de plus de 1000 kms.

Quant au tronçon autoroutier Gabès-Medenine-Ras Jedir, le taux d’avancement des travaux de réalisation varie entre 15 et 40%, selon les sections. Nous sommes en train d’aplanir les difficultés rencontrées au niveau de Ben Guerdane.

Les habitants du Centre-Ouest attendent avec impatience la nouvelle autoroute qui devrait relier Tunis aux gouvernorats de Kairouan, Sidi Bouzid, Kasserine, Gafsa (ECOSO). Où en est le projet ?

Cette desserte autoroutière, longue de 386 km, dont une section prioritaire longue de 188 km devant relier Tunis à Jelma, sera réalisée dans le cadre du plan quinquennal. Toutes les études de faisabilité ont été accomplies. Nous sommes actuellement au stade de l’expropriation des terrains dans les régions de Kairouan et de Zaghouan.

Je tiens à annoncer une bonne nouvelle pour les régions bénéficiaires de l’ECOSO. Il s’agit en fait d’une première. Le chef du gouvernement, Habib Essid, a donné des direc­tives pour que la construction du premier tronçon de cette future autoroute se fasse dans le sens Jelma-Tunis. Le but étant de faire en sorte que les communautés des régions du Centre-Ouest en profitent les premiers.

Parmi les autres projets routiers figurent également ces fameux corridors ?

Il s’agit de routes express devant désenclaver les régions de l’ouest du pays et les relier à la logistique portuaire et aéroportuaire de l’est du pays. Le but est de permettre aux producteurs de l’arrière-pays d’acheminer leur production dans de bonnes conditions de sécurité et de célérité vers des ports comme ceux de Zarzis, Gabès, Sfax, Sousse, Radès… Nous comptons beaucoup sur ces corridors pour réduire le déséquilibre entre le littoral et l’arrière-pays.

S’agissant des routes structurantes, il y a lieu de signa­ler, entre autres, quatre projets, pour un montant global de 540 MDT : le doublement de la voie entre Siliana-El Fahs (60 km), le doublement de la voie entre Kairouan- Sousse (55 km), Zaghouan-Jebel-oust et une déviation périphérique de 7 km à Thala. Les travaux de réalisation vont démarrer au plus tard au mois de juin 2016.

Au nombre des autres composantes, le ministère est engagé pour construire 1000 kms de pistes vicinales dans les gouvernorats de l’intérieur, 23 ouvrages (ponts) dans 20 gouvernorats (dont 13 dans les régions de l’intérieur) et 720 km de routes classées dans les gouvernorats de l’intérieur. D’autres projets similaires sont également programmés au Sahel et à Sfax.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here