Nouvelle campagne de sensibilisation contre la corruption

Lutte contre corruption - l'économiste maghrébin

Aujourd’hui, la bataille contre la corruption se joue aussi bien  sur le plan économique qu’administratif à l’instar des investissements, la fiscalité, les dépenses publiques et le développement humain. 

Il est aussi primordial de sensibiliser les Tunisiens (citoyens, politiciens et hommes d’affaires) sur l’urgence du traitement de ce phénomène. C’est dans se sens que s’inscrit la nouvelle campagne de sensibilisation lancée par l’Instance nationale de lutte contre la corruption (Inluscc). Un projet  qui ambitionne de faire participer des figures tunisiennes influentes. Des artistes, intellectuels et autres célébrités ont été impliqués afin de monopoliser l’attention des Tunisiens sur cette affaire.

[raside number= »3″ tag= »corruption »]

L’idée est de faire passer un message essentiel et simple à la fois qui se résume en l’idée suivante: la corruption transgresse le cadre réglementaire de l’Etat tunisien et l’efficacité des instituions publiques en mettant en avant des profits individuels immédiats au détriment du bien collectif. Ainsi, le Tunisien comprendra que les actes de corruption  aussi minimes soient-elles sont à bannir.

Un spot  de sensibilisation a été réalisé dans ce sens.  Intitulé « Afrah bia », il s agit d’une chanson avec son clip video produits par Kafichanta et créés par Hatem Karoui. Le spot, réalisé en animation, aborde ce phénomène avec humour et originalité, ce qui est susceptible d’attirer l’attention des grands et des petits.

La vidéo est accompagnée d’un numéro vert mis à la disposition des citoyens pour signaler les cas de corruption, le 80 10 22 22.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here