Tunisie – Algérie : la liquidité, enjeu majeur du développement du marché boursier

Liquidité Bourse Tunis Alger L'Economiste Maghrébin

A l’issue de la convention de partenariat signée, depuis mai 2014, entre la Bourse de Tunis et la Bourse d’Alger, visant à échanger des expériences pour promouvoir leurs marchés respectifs, les acteurs de la Place de Tunis se sont récemment déplacés  en Alger pour débattre, avec leurs homologues algériens, de la problématique de la liquidité des marchés secondaires.

En marge d’une journée de travail qui constitue la troisième rencontre officielle entre les deux parties, les représentants de la Bourse de Tunis ont présenté l’expérience tunisienne en matière de développement de la liquidité. Cette dernière demeure, d’après eux, une préoccupation centrale de la majorité des acteurs des marchés financiers, et au premier chef des entreprises gestionnaires des marchés et des régulateurs.

[raside number= »3″ tag= »marchés »]

Ainsi, la liquidité des marchés secondaires est un enjeu majeur pour le développement de ces marchés, notamment au niveau du processus de détermination des prix et de son impact sur la valorisation des actifs dont dépend le coût du financement des entreprises et de l’Etat à travers le marché boursier.

D’autre part, les experts de la place ont démontré que l’efficacité des marchés secondaires organisés est directement corrélée à leur liquidité et à leur fluidité avec lesquelles les instruments financiers négociés peuvent être échangés entre les contreparties acheteuses et vendeuses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here