64% de la population tunisienne de plus de 15 ans n’a pas accès aux services financiers formels

industrie financière impôt exceptionnel

Malgré les efforts entrepris ces dernières années, et selon des études récentes, le taux d’inclusion financière est relativement faible en Tunisie (36%).

64% de la population tunisienne de plus de 15 ans n’a pas accès, ou faut une utilisation très limitée des services financiers formels. De même, 30% à 40% des particuliers et près de la moitié des entreprises (TPE-PME) sont non (ou mal) servie en matière de services financiers.

Notons que malgré un taux de pénétration très élevé sur le secteur de la téléphonie mobile, l’utilisation des services financiers mobiles reste très limitée.

Dans l’objectif de combler ce déficit, le ministère des Finances souhaite lancer une réflexion sur les actions à entreprendre pour que le secteur financier puisse contribuer à  une meilleure inclusion économique et sociale de la population et promouvoir le développement d’entreprises créatrices de valeur et d’emploi.

Pour cela, le ministère va enclencher en concertation avec les différentes parties intervenantes un processus stratégique visant la mise en place d’une stratégie d’inclusion financière responsable le dernier trimestre 2016.

C’est dans ce cadre que le ministère organisera les 16 et 17 mai à Tunis un atelier de réflexion sur la mise place d’une nouvelle stratégie d’inclusion financière  en Tunisie.

L’objectif de cette rencontre consiste à dresser un état des lieux de l’inclusion financière en Tunisie incluant un bilan de la vision concertée 2011-2014, à élaborer de manière participatives les grands axes de la stratégie d’inclusion financière 2016-2020 et à présenter les grands jalons permettant d’aboutir à la stratégie d’inclusion financière 2016-2020 au dernier trimestre 2016.

[raside number= »2″ tag= »services bancairs « ]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here