Hypertension artérielle : A vos baskets, prêt, partez !

Hypertension artérielle
Pratiquer une activité physique régulière pour lutter contre l’hypertension artérielle.

Le 14 mai de chaque année est un jour essentiel pour la sensibilisation contre l’hypertension artérielle. Cette date promulguée journée mondiale contre l’hypertension artérielle est un rappel de ce que chaque individu devrait intégrer comme habitudes de vie pour empêcher cette maladie de nuire.

Les recommandations pour lutter contre l’hypertension sont claires, elles préconisent l’adoption d’habitudes de vies saines ( alimentation équilibrée, limitation de la consommation en sel, activité physique régulière) ainsi que la lutte contre le tabac et l’abus d’alcool, mais ces mesures sont-elles facilement applicables ?

Si l’on prend l’exemple de l’inactivité physique, elle serait due à des facteurs qui s’imposent à l’individu, le manque de temps étant l’une des causes les plus souvent évoquée.

Pourtant il a été démontré que le manque d’exercice physique est impliqué dans l’apparition des quatre grandes maladies non transmissibles à savoir les maladies cardio-vasculaires, le diabète de type 2, le cancers du sein et du côlon à un taux allant de 6 à 10 % . C’est dire à quel point il est important de pratiquer une activité physique régulière pour préserver sa santé , notamment lutter contre l’hypertension artérielle.

Cependant le manque de temps n’est plus une excuse valable, des scientifiques de l’université de McMaster (Hamilton) ont effet montré qu’une activité physique de courte durée est bénéfique pour la santé à condition qu’elle soit intensive.

27 volontaires séparés en deux groupes ont été choisis , le premier ayant suivi des séances de sport intensif , le deuxième groupe ayant suivi des séances de sport modéré.

Les séances « intensives » de sport d’une durée de 10 minutes, étaient  réparties en un échauffement de 2 minutes puis 3 accélérations de 20 secondes chacune , entrecoupées de 2 minutes de pédalage lent, suivis  3 minutes de récupération. Le deuxième groupe avait une activité modérée , avec 45 minutes de pédalage continu.

Les mêmes bénéfices pour la santé ont été constatés pour les deux groupes différents ( santé cardio-vasculaire, sensibilité à l’insuline) avec un avantage considérable pour ceux ayant effectués des exercices intensifs : un gain de temps important.

Le manque de temps n’est donc plus une excuse, il suffit de monter à toute vitesse  les escaliers de l’établissement ou l’on travaille, ou faire une « petite course intensive » de manière régulière, seraient suffisants pour préserver sa santé. A vos baskets , donc , vous n’avez plus d’excuses !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here