Tunisie : Comment valoriser l’huile d’olive tunisienne ?

Huile olive Tunisie L'Economiste Maghrébin

Comment mettre en œuvre une stratégie de promotion et de marketing de l’huile d’olive tunisienne sur le marché international? Quels sont les différents scénarios pour mieux promouvoir son exportation ?

Tel est l’objet de la conférence de presse tenue aujourd’hui au siège du Syndicat national des journalistes tunisiens, organisée par l’association Forza Tunisia.

« Promouvoir les exportations de l’huile d’olive tunisienne devient une urgence, mais aussi notre affaire à tous », a estimé Souhail Bayoudh, président de l’association. Selon lui, d’autres pays comme l’Italie sont en train de nous exploiter, en important notre huile en vrac qu’ils achètent à trois euros et qu’ils revendent entre cinq et sept euros.

Il poursuit: « Comment voulez-vous que les femmes qui récoltent les olives puissent gagner leur vie, alors que la période du ramassage est très courte. Ce qui est important à mes yeux ce sont ces femmes qui travaillent durement pour répondre aux besoins de leurs familles. »

Il faut définir une stratégie pour une meilleure valorisation de l’huile d’olive, identifier des marchés cibles comme les Etats-Unis, a-t-il ajouté; en continuant: « Vous savez, un flacon d’huile d’olive aux USA se vend à 50 dollars. Si on arrive à s’orienter vers ce marché, nous pourrons relancer l’économie tunisienne. »

Selon une étude récente menée par l’Office national de l’huile, la production moyenne de l’huile d’olive s’élève à 180 mille tonnes dont 60% sont destinés à l’exportation.

Pourquoi l’huile d’olive n’est-elle pas mieux représentée à l’étranger? Que faut-il faire? La réponse à ces questions devrait être apportée par le gouvernement qui devrait agir en ce sens, souligne-t-il.

« Il faut qu’il y ait une diversification des marchés et que nous soyons les premiers en matière d’exportation et non au deuxième rang », conclut-il.

Bien que l’Italie se classe comme le premier exportateur, elle enregistre un déficit dans sa production.

Il est à rappeler que l’Italie et l’Espagne sont les principales marques mondiales d’huile d’olive. L’Italie reste le producteur qui domine les marchés des importations comme la France, l’Angleterre, le Japon et les Etats-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here