Imed Darouich, DG de Petrofac Tunisie

Imed Darouich, Pdg de Petrofac

Imed Darouich, directeur général de la société britannique Petrofac, a été l’invité de l’Economiste Maghrébin. Petrofac passe par une situation cauchemardesque. Son activité est bloquée depuis plus de 50 jours par des protestataires qui ont envahi son siège à Kerkennah bien qu’ils n’aient rien à voir avec son activité. Cet énième blocage de Petrofac risque d’être fatal pour de nombreuses parties (les employés de la société, ceux qui bénéficient de son activité à Kerkennah et surtout l’Etat Tunisien).

La société mère a arrêté entre-temps ses investissements en Tunisie.  L’arrêt de l’activité coûte à Petrofac  quelque 200 000 dollars par jour dont 160 000 auraient dû revenir à l’Etat tunisien (actionnaire à raison de 55% dans la concession d’exploitation des champs Chergui à travers l’ETAP)  qui bénéficie en plus des revenus des impôts sur les ventes.

 Outre bien sûr les pertes dues au recours à l’importation de gaz de l’Algérie pour remplacer celui qui devait être produit par Petrofac dans l’alimentation de la centrale de la STEG. Des pertes qui laissent perplexes dans une période où la Tunisie a plus que jamais besoin de toutes ses ressources pour espérer s’en sortir.
L’interview sera publiée dans son intégralité à partir de mercredi prochain sur les colonnes de notre magazine l’Economiste Maghrébin.  En voici quelques extraits…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here