Tunisie : l’opération de Ben Guerdane marque un tournant

L’attaque terroriste survenue à l’aube du 7 mars et dont le bilan provisoire atteint 21 terroristes abattus n’a pas surpris l’expert en question du terrorisme Mazen Cherif. Décryptage d’une opération terroriste.

Mazen Cherif, expert en question du terrorisme a indiqué que l’opération terroriste survenue aujourd’hui à Ben Guerdane marque un nouveau tournant dans les attaques terroristes.

Pour lui, cette étape sera plus violente et plus sanguinaire que les précédentes. Interpellé sur les bases, de cette affirmation, le spécialiste a indiqué qu’il puise son analyse dans le fait que c’est la première fois que des terroristes s’attaquent à une caserne et à un poste de garde nationale.

« Cette nouvelle étape ne finira qu’avec une éradication totale des terroristes » avance-t-il. « C’est un nouveau degré de terrorisme et ce n’est pas un changement comme le pensent certains. Les politiciens tunisiens disent toujours que le peuple tunisien est un grand peuple, mais ils oublient souvent qu’on est le pays qui exportent le plus de terroristes et que les terroristes tunisiens sont ceux qui commettent les crimes les plus abominables », rappelle-t-il.

Mazen Cherif a affirmé que la prochaine étape sera plus dangereuse et que chaque composante de la société doit jouer son rôle pour sensibiliser le public, notamment les experts et les journalistes et faire pression sur les politiciens.

Interpellé sur les moyens par lesquels les terroristes s’attaquent à une caserne, il a indiqué que « ce genre de terroristes sont capable du pire ». Et de continuer: « Ceux qui ont perpétré l’attaque contre le bus de la garde présidentielle sont capables du pire, ils sont fait ainsi et nous devons changer notre perception par rapport à eux. » Par ailleurs, il a exclut la possibilité que l’opération terroristes actuelle soit une opération dictée par la vengeance.

Interpellé sur le terrorisme en Tunisie, le spécialiste a indiqué que chaque gouvernorat peut être un terrain fertile pour le terrorisme et l’endoctrinement des jeunes: « Mais avec des degrés différents, en fonction de la distance par rapport aux frontières algériennes ou libyennes et par rapport à d’autres paramètres », précise-t-il.

Il a regretté que l’organisation terroriste Daech dispose d’une radio qui diffuse dans le sud tunisien qui pourrait influencer les jeunes. « Ceci ne veut pas dire que les habitants du sud tunisien sont un terrain fertile pour le terrorisme. Cependant que les terroristes s’intéressent et braquent la lumière sur ces zones est une chose attendue, notamment à cause de la contrebande et l’argent sale », dit-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here