Conseil des analyses économiques : démission de Sofiane Ghali et Moez Labidi

L’Economiste Maghrébin a été informé de la démission des Professeurs Sofiane Ghali et Moez Labidi du Conseil des analyses économiques (CAE).

Les intéressés ont déclaré dans une lettre que dans le cadre du Programme national des réformes majeures ( PNRM ), ils ont été sollicités par le Conseil des analyses économiques ( CAE ) pour contribuer à un projet de matrice de réformes, et ce en collaboration avec l’administration et d’autres acteurs institutionnels.

Ils précisent a ce propos que la première version du programme en question, remise à la presse, a comporté une annexe supplémentaire (9 pages sur 59) qui a provoqué une vive controverse, amplifiée par certaines motivations partisanes et syndicales, exploitant la méconnaissance du grand public des formules de collaboration des consultants avec les instances internationales.

En effet, l’auteur de cette annexe, ajoutent les deux professeurs leur collègue cité dans plusieurs mises au point livrées à la presse par le président du CAE, a semble-t-il, puisé dans son expertise antérieure, réalisée auprès de la BAD pour le compte du Maroc.

Les faits vérifiés relèvent d’une maladresse qui a affecté la crédibilité du CAE.

« En raison du doute qui plane aujourd’hui sur la crédibilité du CAE, les deux démissionnaires déclarent qu’ils ne sauraient continuer à travailler au sein de cette structure dans une telle ambiance.

Soucieux de préserver la déontologie scientifique et de défendre l’éthique et l’honnêteté intellectuelle, ils annoncent leur démission du CAE, ajoutant qu’ils en informent son Président.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here