Libye : au moins 40 morts dans des frappes US sur un camp de djihadistes tunisiens

Frappes US en Libye

Des raids aériens américains ont ciblé ce matin un camp d’entraînement de djihadistes tunisiens situé à l’ouest de la Libye, a affirmé un responsable américain à CNN.

D’après la même source qui a préféré gardé l’anonymat, l’attaque a ciblé la maison d’un terroriste appelé Nouredine Chouchène, le cerveau des deux attentats terroristes majeurs perpétrés en mars et juin derniers au Bardo et à Sousse.

Libye L’attaque qui a visé un camp situé à Sabrata, situé à 65 kilomètres de la capitale Tripoli, a fait plus de 40 morts. Cette ville est située à 102 kilomètres du passage frontalier de Ras Jedir. Les cadavres de 41 morts ainsi que six personnes gravement blessées ont été transportés à l’hôpital de la ville.

Il est à rappeler que cette opération intervient à un moment où l’organisation terroriste déploie ses ailes sur la Libye. Certains analystes estiment que la Libye sera la deuxième capitale de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Notons que c’est pour la première fois qu’un tel raid aérien vise la ville de Sabrata contrôlée par la coalition des milices de Fajar Libya (Aube de la Libye).

Le maire de Sabrata, Houcine Daouadi,  a affirmé aux médias que l’attaque aérienne n’a rien détruit à l’exception de la maison qui abritait les terroristes  et que la majorité des morts sont des Tunisiens. 

Le New York Times précise que « des forces d’opérations spéciales utilisant des drones de reconnaissance, l’imagerie satellite et autre équipement de surveillance ont commencé à surveiller l’endroit il y a quelques semaines quand Noureddine Chouchane commençait à rassembler des dizaines de recrues de Tunisie et d’autres pays pour ce qui paraissait être un programme d’entrainement. » Toujours selon le journal américain, ce programme d’entrainement que préparait le terroriste tunisien « visait à attaquer une ou plusieurs cibles ».

Citant encore une fois le responsable occidental qui a requis l’anonymat, le journal rapporte que « le nombre de combattants étrangers suivant ce genre d’entrainement sous la direction de Noureddine Chouchane laisse penser qu’ils étaient en train de préparer une attaque majeure en dehors de la Libye, dans la région ou peut-être en Europe. »

Il est à rappeler que depuis la fuite de Seifallah Ben Hassine, dit Abou Iyadh, en Libye en 2013, Sabrata est devenue un vaste camp d’entrainement des terroristes d’Ansa Al Charia. Des centaines de terroristes tunisiens s’y sont entrainés avant de prendre la route pour la Syrie et l’Irak ou revenir en Tunisie commettre des attentats. Le New York Times rappelle que le chef terroriste Abou Iyadh a été tué en juin dernier en Libye dans un raid aérien américain dans la ville d’Ajdabya.

Le Pentagon confirme l'attaque
Le Pentagon confirme l’attaque

 

Le camp après l'attaque
Le camp après l’attaque

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here