Mustapha Ben Ahmed: « 26 députés composeraient le bloc parlementaire d’El Horra »

Le nouveau projet de l’ex-secrétaire général de Nidaa Tounes Mohsen Marzouk prend racine. C’est ce qu’a affirmé Mustapha Ben Ahmed, porte-parole du projet « Machrouaana » et membre du bloc parlementaire El Horra, dont le coup d’envoi sera donné le 2 mars prochain.

Quelle sera la vision du nouveau projet? Ou encore, quelle forme prendra ce nouveau parti, dont le nom demeure toutefois un mystère? Pour M. Ben Ahmed, il s’agira d’un parti centriste et sa composition comprendra les députés démissionnaires du parti Nidaa Tounes.

Et d’ajouter: « Qu’un grand nombre des démissionnaires de Nidaa Tounes rejoindront le nouveau bloc parlementaire El Horra, et que probablement, leur nombre s’élèvera à 26 députés d’ici l’après midi »,  citant, entre autres Hassouna Nasfi et Ibrahim Troudi.

Evoquant la question du caractère du parti, il a fait savoir que le parti prendra la forme d’un front, en ajoutant: « Notre ligne politique est bel et bien claire, elle est centriste, moderniste, pluraliste et démocratique. Voilà ce qu’il en est de notre ligne politique, telle qu’elle était convenue dès le départ, quand nous étions à Nidaa Tounes; mais malheureusement, elle a dévié du chemin. Nous envisageons de créer un front et quant à la création d’un parti, elle n’est pas à l’ordre du jour, pour le moment ».

Abordant les rencontres que Mohsen Marzouk a eu avec les différentes personnalités politiques, il a répondu: « Ceci est tout à fait normal, et ce n’est pas non plus une surprise, du moment qu’il a été désigné comme étant le coordinateur général du projet « machrouaana », il est évident qu’il est appelé à rencontrer tout le monde y compris des personnalités politiques. Ce ne sont pas les noms qui nous intéressent, mais l’équilibre politique, qui est beaucoup plus important, et qui doit être mis en avant”.

Les défis sont de taille pour Mohsen Marzouk et pour les députés du bloc parlementaire el Horra.

Ce nouveau projet sera-t-il un nouvel élan pour le rééquilibrage du paysage politique qui depuis un bon moment connaît une certaine instabilité?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here