Tunisie : Quand les journalistes se lancent à la conquête du digital

Un nouveau kit d’outils du journalisme d’investigation en ligne ou quand les journalistes se lancent à la conquête du digital.   Tel est l’objet de la présentation faite aujourd’hui par Cogite et Webradar lors d’un workshop dédié à l’outil Webticar , organisé à l’espace Cogite, aux Berges du Lac.

Tout le monde s’interroge, c’est quoi au juste Webticar? Pour ceux qui ne le connaissent  pas, il s’agit d’un outil d’analyse, de veille et de monitoring des médias en ligne. En d’autres termes, c’est une plate-forme d’innovation média, basée sur la technologie en ligne, ou encore de data visualisation de factcheking et de monitoring des médias sociaux.

Cet outil de monitoring est nouveau en Tunisie et son lancement a eu lieu en 2012. Un projet qui a été soutenu par le CFI médias en collaboration avec l’Union européenne. A quoi sert-il? La réponse est simple. Il permet de collecter tout ce qui est diffusé sur internet et de l’analyser, notamment le contenu des articles.

Mais l’idée réelle est de faciliter le travail des journalistes pour qui l’accès sera gratuit pendant quelques semaines, a confié Marouen Ben Rejeb, responsable du projet Webradar, en ajoutant : “ Ce que nous souhaitons réaliser c’est donner l’accès gratuit, mais il faut trouver la bonne formule”.

Abordant la question de savoir qui sont les internautes des médias sociaux les plus concernés ? En premier, ce sont les facebookers. En Tunisie, les internautes utilisent plus Facebook que Twitter, a commenté le responsable de Webradar, en précisant que le nombre des utilisateurs du Net s’élève à 6 millions dont 5.6 millions sont sur Fb.

Nous constatons que les facebookers sont beaucoup plus actifs que les followers de Twitter”, a-t-il ajouté.

Renforcer cette nouvelle culture pour qu’il y ait des solutions innovantes, mais aussi offrir à ces médias une plate-forme consacrée aux journalistes d’investigation pour les pousser à des recherches avancées sur un sujet précis. Telles sont les conclusions du workshop.

Il est à noter que cette application est en ligne  et il suffit d’activer le lien suivant : webticar.webradar.me.

Rappelons aussi que Webticar est une plateforme d’innovation média, disponible dans la région du Maghreb (Tunisie, Algérie, Maroc, Libye) dont l’accès est gratuit à une sélection de médias. C’est une technologie 100% tunisienne, développée par Innova Tunisia et soutenue par l’agence française de coopération médias CFI et l’UE.

C’est finalement une bonne idée pour aider les journalistes dans leurs recherches, à condition de trouver la bonne formule pour accorder la gratuité de l’accès à l’ensemble des journaliste et autres internautes intéressés, espère Marouen Ben Rejeb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here