PWC – Capitaux levés : la Bourse de Tunis classée quatrième

Bourse de Tunis L'Economiste Maghrébin

En termes de capitaux levés en 2015, la Bourse de Tunis a été classée en quatrième position avec 43 millions de dollars après la place de Casablanca (3e) avec 74 millions de dollars, Johannesburg Stock Exchange (2e) avec 658 millions de dollars et l’Egyptian Stock Exchange (1ere) avec 752 millions de dollars, selon le rapport 2015 «Africa Capital Markets Watch», publié par le cabinet Price Waterhouse Coopers (PWC).

Le même rapport a fait ressortir que le total des fonds levés sur les marchés des actions africains, y compris les levées de fonds supplémentaires des sociétés déjà cotées, a enregistré une hausse, et ce, malgré la baisse des indices de la plupart des bourses du continent, pour s’établir à 12,7 milliards de dollars en 2015 contre 11,2 milliards de dollars en 2014

Les 28 nouvelles introductions en Bourse ( IPO ) réalisées en 2015 ont permis, à elles seules, de lever 1,99 milliard de dollars, 1,70 milliard de dollars des 25 IPO en 2014.
Parmi ces IPO, seulement deux introductions ont été réalisées à la Bourse de Tunis et une seule à la Bourse de Casablanca.

Ainsi, 72% de ces IPO ont été réalisées durant le premier semestre 2015, reflétant la baisse de la confiance des entreprises dans les perspectives de croissance durant le second semestre de l’année, dans un contexte de recul des cours des matières premières et de ralentissement de l’économie chinoise.

La même source a dévoilé que le Johannesburg Stock Exchange a affiché le plus grand nombre d’IPO, soit 12, suivi de l’Egyptian Stock Exchange (ESE) avec quatre IPO, devançant les places de Tunis (2) et d’Accra (2).

Dans le même ordre d’idées, six marchés ont enregistré une seule introduction, à savoir le Maroc, le Nigeria, le Kenya, le Rwanda, le Botswana et la Tanzanie. Aucune introduction n’a eu en lieu sur la Bourse régionale des valeurs mobilières ( BRVM ), la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale ( BVMAC ) et sur les places ougandaise, mauricienne, mozambicaine et zambienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here