Quand l’intelligence artificielle bat celle des humains

intelligence artificielle

Un programme d’intelligence artificielle est parvenu à battre un joueur professionnel au jeu de go, un exploit technologique qui marque la suprématie grandissante des technologies sur l’intelligence humaine.

Le programme en question, baptisé AlphaGo et développé par DeepMind, une filiale de Google, est parvenu à vaincre le « seul adversaire » qui résistait encore aux programmes d’intelligence artificielle dans les jeux de réflexion. En effet, aucun programme n’était parvenu jusque-là à battre un humain à ce jeu.

Ce jeu originaire de Chine et vieux de près de 2500 ans est à première vue relativement simple. Les joueurs disposent d’une grille de 19 lignes fois 19 lignes, le jeu consistant à « capturer » des pierres( noires ou blanches), en les entourant par des pierres adverses. Le gagnant étant celui qui réussit à contrôler plus de la moitié de la grille de jeu.

Derrière ce jeu d’une relative simplicité se cache un principe d’une grande complexité, dépassant celui des jeux d’échecs. En effet, « le nombre de combinaisons possibles est supérieur au nombre d’atomes que compte l’univers », explique Demis Hassabis, l’un des fondateurs de la société britannique DeepMind. Devant un tel nombre de combinaisons possibles, le seul véritable moyen pour jouer est de se baser sur son intuition.

AlphaGo est la combinaison d’un réseau neuronal complexe qui prédit à la fois le coup prochain et prédit l’issue d’un mouvement à partir de la configuration du jeu, à laquelle les scientifiques ont associé un système d’algorithmes probabilistes. Le tout développé grâce au réseau de cloud computing de Google, qui a apporté une capacité de calcul et de stockage gigantesque.  Le perdant n’est autre que le champion d’Europe en titre, de la discipline Fan Hui, joueur français d’origine chinoise.

Il ne reste plus à ce programme que de vaincre le champion du monde en titre Lee Sedol. La confrontation aura lieu en mars prochain à Séoul et sera retransmise en directe sur la chaîne YouTube DeepMind. « J’aurai le privilège d’affronter pour la première fois un ordinateur. J’ai entendu dire qu’AlphaGo est étonnamment fort et s’améliorera encore, mais je suis confiant que je pourrai gagner, au moins cette fois-ci », a déclaré Lee Sedol.

Le champion a-t-il raison d’être aussi confiant ? Nous le saurons au mois de mars prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here