La Joconde pourrait en cacher… une autre !

Copyright Brinksworth Films

Toujours entourée de mystère, et ayant longtemps suscité des interrogations sur sa véritable identité, La Joconde de Léonard de Vinci pourrait en cacher « une autre ». Une hypothèse émise, suite à la découverte récente d’un portrait caché derrière celui de Mona Lisa par un ingénieur français.

Après avoir passé près de dix ans à étudier le célèbre portrait, sous toutes ses coutures, Pascal Cotte, ingénieur français et fondateur de la société Lumiere Technology, a mis en évidence le portrait d’une femme dont les traits sont différents de ceux de La Joconde connue de tous.

Dans le documentaire « Les secrets de Mona Lisa » diffusé sur la BBC, l’ingénieur français explique cette découverte par le biais d’une nouvelle technique baptisée Layer Amplificator Method (LAM) (méthode des couches augmentées), une technique qui consiste à envoyer sur l’œuvre des faisceaux de lumière de longueurs d’onde différentes, afin de mesurer les quantités de lumière renvoyées par la suite. C’est en quelque sorte une dissection qui a été opérée sur l’œuvre, permettant de différencier les couches de peinture qui la composent, comme un « millefeuille » en quelque sorte.

Selon les experts, l’hypothèse la plus plausible est que la femme qui a servi de « modèle » serait une certaine Lisa Maria Gherardini, épouse d’un marchand de soie. Mais, selon les déclarations de Pascal Cotte : « Ces résultats font voler en éclats de nombreux mythes et changent notre vision du chef-d’oeuvre de Léonard de Vinci. A la fin de la reconstruction de Lisa Gherardini, je me suis trouvé face à un portrait totalement différent de la Mona Lisa d’aujourd’hui. Ce n’est pas la même femme », affirme-t-il.

Léonard de Vinci a-t-il donc changé de sujet au cours de l’élaboration de son œuvre, ou cette succession de portraits traduit-elle seulement une évolution progressive du tableau ? Seules des études qui se pencheront sur le sujet pourraient répondre à cette question qui fait déjà débat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here