Tunisie – UE : appui conséquent et soutenu à la transition

Lors de sa rencontre annuelle avec les médias tunisiens, à l’occasion de la présentation de ses voeux, Laura Baeza, Chef de la délégation de l’Union européenne en Tunisie, est revenue sur  le bilan de la coopération tuniso-européenne  de l’année  2015 qui lui tient particulièrement à coeur.

Avec près de 217 millions d’euros consacrés à de nouveaux programmes lancés en 2015 et 358,5 millions de paiements, l’Union européenne a multiplié sa coopération avec la Tunisie pour accompagner la relance de l’économie tunisienne  et la consolidation de la transition démocratique du pays.

C’est ainsi que pour soutenir la transition et les réformes engagées par la Tunisie dans de nombreux domaines, l’Union européenne a fourni  en 2015 à la Tunisie 186,8 millions d’euros sous forme de dons. Ce montant fait de la Tunisie le premier bénéficiaire régional de l’aide européenne au titre de l’Instrument européen de voisinage ( IEV ).

Par ailleurs, il est important de relever que le plan d’action 2015 de soutien à la transition comprenait six programmes  intéressant notamment la culture ( 6 millions d’euros), le soutien institutionnel et le soutien à l’intégration ( 12,8 millions d’euros) et l’appui à la relance ( 70 millions d’euros).

Concernant le domaine de la sécurité, devenu crucial pour la Tunisie depuis les attaques et les attentats terroristes qu’a connus le pays, l’Union européenne a participé à la modernisation du système sécuritaire tunisien par la mise en œuvre d’un programme de réforme du secteur de la sécurité pour lequel elle a mobilisé 23 millions d’euros.

L’année 2015 a vu aussi l’appui de l’UE pour la transition et le développement régional de la Tunisie prendre forme à travers l’initiative régionale d’appui au développement économique durable, programme signé le 15 décembre dernier et auquel un budget de 32 millions d’euros a été alloué.

Ce programme vise le renforcement de la compétitivité des entreprises et l’employabilité des habitants de plusieurs gouvernorats du nord, du nord-ouest et du sud. Toujours au chapitre du développement régional, le programme au profit de la décentralisation et du développement des territoires (CAP 2D) a mobilisé 43 millions d’euros.

En outre, de grands projets de développement ont été initiés à travers des financements de la BEI, la BERD, l’AFD, le KWF…

Pour  les années à venir, il est important de relever que l’année 2016 verra l’accélération de la négociation de l’Accord de libre-échange complet et approfondi ( ALECA ) qui a démarré le 13 octobre 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here