Nidaa Tounes : vers l’application de la feuille de route de la commission des 13

L’heure est au bilan. C’est en ce sens que la réunion du bureau exécutif a eu lieu, dimanche 27 décembre, dans un hôtel de la banlieue, dans le but de trouver un compromis autour d’une feuille de route, mais aussi préserver l’identité qui est basée sur la diversité d’horizons. Cette question que tout le monde se pose est revenue sur les lèvres: serait-ce la fin d’une crise à l’intérieur de Nidaa Tounes ?

Youssef Chahed, président de la commission des 13, fait le point de la situation actuelle que traverse Nidaa Tounes. Selon lui, « la réunion du bureau exécutif vient de valider la feuille de route déposée par la commission des 13, dont je fais partie », dit-il.

Il poursuit : « Nous avons deux tendances, une majorité qui appuie notre démarche et une minorité qui s’oppose au principe de consensus. Le premier congrès consensuel de Nidaa Tounes, qui aura lieu les 9 et 10 janvier 2016, sera également le pivot essentiel pour ouvrir le dialogue à tous ceux qui n’ont pas adhéré à cette démarche, mais aussi aux personnes qui ont annoncé leur démission, et qui sont toujours les bienvenues ».

Et de continuer: « Le consensus sur la ligne politique du parti a suscité des débats et des discussions durant les dernières semaines. Cela dit, le dialogue reste toutefois ouvert à tous ceux qui ont soutenu  le parti dès le début et ont cru en lui. Mais une chose est sûre, nous allons voir comment on peut améliorer cette feuille de route pour qu’elle encadre tout le monde ».

Interrogé sur la fin de la crise à Nidaa Tounes, il a répondu : « Il est  vrai que nous sommes dans une situation plus ou moins fragile, car nous avons vécu des moments difficiles. Cependant, nous essayons de faire de notre mieux pour  nous orienter vers le dénouement de la crise ».

Par ailleurs, Taïeb Baccouche, ministre des Affaires étrangères, l’un des dirigeants à Nidaa Tounes, a fait savoir que la réunion a porté ses fruits, car selon ses dires : « Tout le monde soutient la feuille de route, mais il faut aussi maintenir les choix stratégiques. Nous continuons à œuvrer dans ce sens. Et je pense qu’au premier congrès qui aura lieu prochainement, les choses iront pour le mieux ».

Faire participer le plus de jeunes et de femmes, c’est ce qu’a annoncé Chekib Bani, membre du groupe parlementaire de Nidaa Tounes, en soulignant : « C’est en ce sens que le parti essaie de prendre un nouvel élan, en mettant l’accent sur la participation aussi bien des jeunes que des femmes, parce qu’ ils joueront un rôle important dans le processus de transition démocratique ».

Ils sont 140 membres au bureau exécutif, seuls 26 ont refusé d’y participer, annonce-t-on lors d’un point de presse.

Présent lors de la réunion, Slim Chaker, ministre des Finances, l’un des dirigeants du parti, déclare : « Nous sommes réunis pour trouver une issue à la crise, et je pense que nous sommes sur la bonne voie ».

Pour d’autres, les conflits au sein de Nidaa Tounes ne sont pas passagers, comme la députée Ons Hattab qui déclare : « Mettre un terme à la crise est aujourd’hui le souci majeur du comité constitutif et du bureau exécutif. La preuve les membres du bloc parlementaire qui ont annoncé leur démission sont parmi nous ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here