Conect – Tarak Chérif : Le pays a besoin d’un vrai dialogue social

Faisant suite aux graves événements que connaît le pays sur le plan économique et social, l’annonce de grèves générales régionales tournantes dans le secteur privé et des menaces d’une grève générale dans le pays, la Conect a déploré l’évolution inquiétante qui a marqué les dernières négociations salariales, l’attitude des parties impliquées, les surenchères et les échanges de menaces. Elle rappelle qu’un tel climat social ne peut que nuire aux intérêts des entreprises, des salariés eux-mêmes, de l’économie nationale et de tout le pays.

« C’est d’autant plus grave que la situation de récession technique que connaît l’économie du pays se poursuit et que seules des attitudes responsables de la part de tous les intervenants et des mesures urgentes et audacieuses sont à mêmes d’inverser la tendance négative et d’assurer la relance économique tant attendue », lit-on dans un communiqué de la centrale patronale Conect.

La Conect a lancé un appel pressant au Gouvernement, à toutes les organisations syndicales et patronales et à l’ensemble des employés et des chefs d’entreprise pour agir avec la célérité requise en vue d’épargner au pays les tensions sociales destructives, unir les efforts et relever les vrais défis auxquels doit faire face le pays en matière notamment de sécurité, de lutte contre le terrorisme et d’amélioration du climat des affaires dans le pays, la productivité et la  compétitivité de nos entreprises.

La jeune Centrale patronale Conect  considère que le pays a plus que jamais besoin d’une refonte des rapports entre  les partenaires sociaux pour sortir du cadre classique et inapproprié  des négociations salariales et développer un nouveau dialogue social englobant tous les volets liés aux salaires  et  aux prix,   certes  mais aussi à la compétitivité des entreprises, le code du travail, la concurrence, l’attractivité de l’environnement  des affaires,  l’économie parallèle et la contrebande.

Aussi la Conect a rappelé que le dialogue  social ne peut réellement réussir qu’en adoptant une nouvelle vision fondée sur le partenariat entre toutes les organisations syndicales et patronales concernées  sans exception aucune loin de toute forme de  confrontation afin de garantir l’adhésion et la mobilisation générale indispensables  pour relever les défis et réaliser nos objectifs stratégiques communs.

La Conect a exprimé son entière disposition à apporter son concours à ce nouveau dialogue social responsable et inclusif souhaitant sa participation à toutes les instances et structures de concertation et de dialogue et l’enrichissement des débats autour de sujets vitaux qui concernent tous les tunisiens et auxquels l’association de l’ensemble des organisations syndicales et patronales devient d’une nécessité absolue pour  développer la synergie souhaitée et hisser le dialogue au niveau digne de la Tunisie nouvelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here