Tunisie – Sfax : la grève générale du secteur privé est «largement» suivie selon l’UGTT

Des travailleurs et des syndicalistes de différents secteurs comme le textile, l’acier et même le transport avec les chauffeurs de taxis affluent actuellement vers le bureau régional de l’ UGTT à Sfax, provenant de différentes zones industrielles de Sfax. Des préparatifs sont en cours pour une marche des travailleurs vers le siège du gouvernorat de Sfax.

Selon des témoignages concordants, les travailleurs du secteur public auraient décidé d’observer un arrêt de travail d’une heure en signe de solidarité avec les travailleurs du secteur privé.

Pour sa part, le secrétaire général régional de l’ UGTT à Sfax, Hédi Ben Jemaa, a annoncé que la grève générale dans le secteur privé – 164 entreprises à Sfax sont concernées – a été largement suivie par les travailleurs.

La grève générale du secteur privé a été décidée aujourd’hui, 19 novembre 2015 à Sfax, suite à un appel de l’ UGTT après que la séance de négociations entre l’UGTT et l’UTICA au siège du ministère des Affaires sociales a échoué hier : les deux parties n’ont pas trouvé un accord autour du dossier des majorations salariales du secteur privé.

Selon le correspondant d’une radio privée, la zone industrielle poudrière 2 à Sfax connaît, depuis minuit, une participation massive des ouvriers à cette grève.

Rappelons que la grève de Sfax est la première d’une série d’actions analogues décidées par l’Union générale tunisienne du travail dans les différentes régions du pays, pour peser sur la centrale patronale afin de revenir sur la table des négociations sur le dossier des majorations.

Cette escalade de la centrale ouvrière intervient en dépit des voix qui se sont élevées de partout pour mettre en garde contre les répercussions extrêmement néfastes de ces arrêts de travail en série sur l’économie nationale en berne, ainsi que sur le moral d’un pays attaqué par un terrorisme aveugle, barbare et sans foi ni loi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here