Maroc – Importations : l’électroménager turc envahit le marché

D’après les chiffres de l’Office des changes, les importations depuis la Turquie d’appareils électroménagers ont encore progressé entre 2013 et 2014, passant de 407 MDH à 464 millions (+14%).

D’abord fabricant pour les marques de distributeurs en Europe ( MDD ), Beko, filiale du groupe turc Arçelik, a fini par se lancer à son propre compte, il y a de cela quelques années. Sans conteste, cela lui a été favorable puisqu’elle est devenue la 3e marque de gros électroménager en France, d’après les chiffres 2013 du secteur. L’une des plus grandes usines au monde n’est autre que celle de Vestel, à Manisa, près d’Izmir. De là sont sortis en 2012 plus de 11 millions d’écrans plats, soit 8% du marché mondial à l’époque, et plus de sept millions de réfrigérateurs et machines à laver, pour un chiffre d’affaires de près de 4,5 milliards de dollars.

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie, le 1er janvier 2006, les importations en provenance de Turquie ont fortement progressé, alors que le flux opposé peine encore à se développer. Après la confiserie, la biscuiterie et le textile, les produits d’équipements de maison sont désormais touchés par le phénomène. Les importations d’appareils électroménagers ont ainsi progressé de 78,9 MDH en 2006 à 464 MDH en 2014 (+488%). Même constat pour les verres et articles de verre (+788%), le linge de maison (+2353%), les meubles divers (+568%), les tapis et moquettes (+6042%) et autres appareils domestiques non électriques (+443%), sans compter les matières plastiques de base (+677%) et les autres articles en matière plastique (+440%). Même les pâtes alimentaires et couscous sont concernés (+670%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here