Chômage des jeunes : Les mauvais chiffres du Maghreb

Taux de chômage stagnation Tunisie

L’Organisation Mondiale du Travail (OIT) vient d’annoncer dans un récent rapport sur « Les tendances mondiales de l’emploi des jeunes 2015 » que le taux du chômage au Maghreb est bien plus que le double de la moyenne mondiale.    

Publiée le 8 octobre dernier, l’information n’a pas été reprise, comme il le convient sans doute,  par les médias arabes et maghrébins. A peine quelques lignes dans la presse écrite et presque pas de commentaire. Pourtant, l’information valait bien le détour, comme on dit.  D’autant plus qu’il s’agit d’une information relative à un mal endémique qui ravage depuis quelque temps nos sociétés et leur procure bien des inquiétudes. Vous l’avez sans doute deviné, il s’agit du chômage des jeunes.

Une vraie calamité dans la région arabe si l’on en croit du moins le récent rapport de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) sur les « Les tendances mondiales de l’emploi des jeunes 2015 ».

Le rapport (du moins pour sa première partie en langue française)  indique que le taux de chômage des jeunes dans les pays du Maghreb (appelés pays de l’Afrique du Nord) atteindrait  30,5% en 2014 (il s’agit d’une évaluation).

Une progression importante

Le Maghreb constituerait avec la région du Moyen-Orient, la partie du monde où ce taux serait le plus élevé. Le taux de chômage se situerait dans cette dernière région du monde autour de 28,2%. Le taux de chômage des jeunes Maghrébins constituerait même un peu plus que le double de la moyenne mondiale en 2014 (13%).

Autre indication très significative d’une certaine évolution : le taux du chômage des jeunes a connu une progression importante à partir de l’année 2010. Il a été comme suit pour la région maghrébine : 26,1% en 2010, 29,7% en 2012 et 30,5% en 2014.  Quant au  Moyen-Orient : 24,2% en 2010, 27,6% pour 2012 et 28,2% en 2014.

Faut-il y voir là une des conséquences du Printemps arabe qui a largement perturbé la croissance de certains pays du Maghreb et du Moyen-Orient ? Faut-il également voir dans la progression du chômage dans ces deux parties du monde  (le taux de chômage des jeunes était de 28,3% au Maghreb et de 25,4% en 2005) une des raisons principales de l’éclatement de ce Printemps ? Il n’était que de 13% dans le monde en moyenne à la même date.

Le taux du chômage le plus faible se rencontre,  selon le rapport de l’OIT, dans la région de  l’Asie du Sud et en Asie de l’Est (respectivement de 9,9 et 10,6%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here