Partage du réseau d’accès radioélectrique (RAN Sharing) entre TT et Ooredoo Tunisie

tt-ooredoo-l-economiste-maghrebinCela n’arrive pas fréquemment que deux concurrents agissent de concert.  En effet, le 9 octobre 2015 était une journée historique pour Tunisie Telecom et Ooredoo Tunisie : dans le cadre de l’investissement dans le réseau 4G, les deux opérateurs ont signé un premier contrat de partage du réseau d’accès radioélectrique (RAN Sharing). Le contrat  a été signé  en présence de M. Noomane Fehri,  ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie numérique. La signature du contrat entre les deux opérateurs est le fruit d’une année de travail win-win. Une première étape du projet a été réalisée avec succès dans la ville de Zaghouan, considérée comme étant une ville pilote pour ce projet qui s’étendra sur le reste du gouvernorat et du pays à un rythme annuel de réalisation de 2 à 3 gouvernorats.

Pour Nizar Bouguila, PDG de Tunisie Telecom, la signature de ce contrat vise essentiellement à offrir aux consommateurs une meilleure qualité de réseau et à assurer une couverture des réseaux sur tout le territoire tunisien.

Intérrogé par leconomsitemaghrebin.com sur l’utilité du RAN Sharing, Adel Akrout,  directeur des réseaux chez Ooredoo Tunisie, a précisé qu’il s’agit de partager l’infrastructure dans différentes régions du pays pour diminuer les coûts d’installation des équipements nécessaires parce que l’infrastructure d’accès coûte très cher et représente une partie importante du montant des investissements pour chaque opérateur.

Le partage du réseau d’accès radioélectrique permettra la limitation de la redondance entre installation et l’optimisation des points d’accès au réseau. « Le consommateur sera le grand gagnant de cette initiative prise par les deux opérateurs. Il y aura certes  un retour sur investissement positif de ce projet dans quelques années « , a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here