Tout sauf la vérité!

Photo d'archive

La tentative d’assassinat de l’animateur et journaliste TV  Moez Ben Gharbia vient de prendre un nouveau tournant. M. Ben Gharbia a posté sur sa chaîne Youtube, depuis sa chambre d’hôtel en Suisse,  une vidéo d’environ 30 minutes intitulée « La lettre de Moez Ben Gharbia ». La vidéo a fait le tour du web et a enflammé les réseaux sociaux en Tunisie.

Choquantes  et étonnantes pour certains, les révélations de Ben Gharbia sur les personnes impliquées dans la tentative de son assassinat la semaine dernière dans un café à Tunis, n’ont pas apporté de nouvelles vérités sur l’affaire.

Ben Gharbia n’a rien rendu public bien qu’il ait déclaré qu’il savait tout sur plusieurs sujets qui préoccupent l’opinion publique tunisienne qui cherche désespérément la vérité sur certaines morts suspectes de certaines personnalités tunisiennes, objets d’enquêtes successives depuis plus de quatre ans.

« Je connais les noms, les contacts, les enregistrements des communications et les numéros de passeport des personnes qui m’ont visé », a affirmé Ben Gharbia dans sa lettre.

Certes, ses déclarations auront des répercussions politiques  et vont certainement engendrer un nouveau feu de critiques, mettant en doute la crédibilité des partis politiques, opposition, société civile, médias…

La vraie question est de savoir si Ben Gharbia détient la vérité sur l’identité des assassins de Belaïd et Brahmi? Faouzi Ben Mrad et Tarek Mekki avaient-ils été empoisonnés? Qui étaient les vrais commanditaires des attentats meurtriers de Sousse et du Bardo? Pourquoi Sokrat Charni a-t-il été tué ? Et bien d’autres questions …

Dans la même vidéo, Moez Ben Gharbia a appelé le gouvernement en place, son chef et le Président de la République à dire la vérité au peuple tunisien sur les affaires qu’il a qualifiées dans sa lettre d’extrêmement graves pour le pays.

Pour le moment, les révélations de Ben Gharbia sont restées à l’état de menaces à l’encontre de ceux qui sont, selon lui, les vrais responsables de la tentative d’assassinat qui a ciblé sa personne.

Moez Ben Gharbia, qui a beaucoup critiqué la décision de l’annulation de sa protection, a-t-il commis une erreur en ne révélant pas toute la vérité, alors que les personnes prétendues le viser se seraient trouvées au même moment que lui, dans l’hôtel d’où il a adressé sa lettre?

A la fin de sa missive, Moez Ben Gharbia a voulu garder le silence et préserver le suspense parce que tout serait, pour lui, bien calculé d’avance.

Notons que le ministère de l’Intérieur a annoncé qu’après avoir pris connaissance des déclarations du journaliste « Moez Ben Gharbia » dans la video parue sur les réseaux sociaux, le ministèrea transmis la video sur CD accompagnée d’une lettre au procureur de la république pour toutes fins utiles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here