Rafik Halouani : le report des municipales est un scénario à ne pas exclure

Le choix par l’ISIE de la date du 30 octobre 2016 est une date réaliste pour la tenue des élections municipales commente Rafik Halouani, le président de Mourakiboun, dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com.

Le président de Mourakiboun a estimé que la période qui reste avant le jour « J » permet à l’ISIE de se préparer et d’appliquer sa feuille de route « qui parait correcte », précise-t-il. « On ne peut faire mieux et ni aller plus vite. C’est vrai que les citoyens ont hâte d’élire les conseils régionaux, mais il faut être pragmatique », affirme-t-il.

Par ailleurs, notre interlocuteur a estimé que le fait de fixer une date pour les élections municipales est un bon pas, cependant il faut veiller à respecter la date fixée, tout en commençant le travail dès maintenant pour surmonter les difficultés.

Et de mettre en garde contre une grande possibilité de retard ou de report de la date du 30 octobre 2016, si les textes de loi ne sont pas adoptés à temps. : « A force de ne pas respecter le calendrier et de retarder les préparatifs, le risque de ne pas tenir les élections municipales à la date du 30 octobre est un scénario à ne pas exclure ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here